Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Mémoires dans le temps
Mar 18 Nov - 0:25 par AvAnarah Israel

» Homage au Couple Divin Parèdre
Mar 18 Nov - 0:09 par AvAnarah Israel

» Moment d’éternité est le temps
Mar 18 Nov - 0:03 par AvAnarah Israel

» Prince et Roi des étoiles et de mon cœur.
Lun 17 Nov - 23:51 par AvAnarah Israel

» Joshua en vous cœurs "Je Suis".
Lun 17 Nov - 23:42 par AvAnarah Israel

» L'ENVOL de l'AME
Lun 17 Nov - 23:18 par AvAnarah Israel

» L'Oeil de Dieu
Ven 17 Oct - 12:05 par Delphine

» Poème : "Angélique"
Ven 17 Oct - 12:00 par Delphine

» Poème : Rêves Merveilleux
Ven 10 Oct - 18:50 par Delphine

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Leçons de Marie Canalisées par Jeanne Hatch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Leçons de Marie Canalisées par Jeanne Hatch

Message par ysidera le Mar 3 Nov - 21:50

extraits du site :
http://www.trans4mind.com/mother_mary/previous-fr.html

Leçons de Marie
Canalisées par Jeanne Hatch


Maxi-Leçons Mini-Leçons
Maxi-Leçons




Leçon #1: Comment des croyances erronées deviennent des motifs de pensées

Sally, comme sa mère l’appelle affectueusement, même si son nom de
baptême en était un tout autre, remarqua qu’elle avait un motif de
pensées qui automatiquement déclenchait une émotion de colère peu
importe l’acharnement avec lequel elle essayait de se contrôler. Ça
semblait vivre de manière autonome, ayant sa propre volonté. Sally ne
« pouvait pas arriver à s’arrêter » quand exposée à la conscience que
quelqu’un, parfois elle-même, la plupart du temps les autres, faisait
ou disait quelque chose d’illogique, d’insécure ou de maladroit. Sa
réponse émotionnelle automatique était en premier, de sentir de la
colère, que ce soit court ou intense et ensuite, elle réagissait en se
blâmant ou en se sentant ridicule.

En examinant la source de ce patron, comme on
le lui avait enseigné dans ses classes de Conscience Christique, Sally
s’est rappelé qu’enfant, à chaque fois que sa mère croyait qu’elle
avait fait quelque chose qu’elle-même jugeait « mauvais », et bien, sa
mère réagissait de la même façon, soit en la blâmant ou soit en la
ridiculisant, ce qui la faisait se sentir stupide. Sally a reçu le
même traitement à l’école, que ce soit de ses professeurs ou de ses
pairs. La perception que Sally a forgée à partir de ces expériences
était : « peu importe ce que je fais, c’est mauvais, illogique,
insécure ou maladroit, je suis stupide. » À cause de la réaction de
ses « professeurs de vie » (sa mère, ses pairs et ses professeurs
d’école), de la blâmer ou de la ridiculiser, Sally a appris à se sentir
coupable et honteuse au sujet des comportements qui provoquait ce type
de réaction chez eux. Au moyen de la répétition, un patron automatique
de pensées s’est formé et l’a hantée toute sa vie. Présentement, femme
d’un certain-âge, apparemment, elle ne peut contrôler sa réaction de se
blâmer ou de se sentir ridicule à chaque fois que quelqu’un fait
quelque chose d’illogique, d’insécure ou de maladroit.



Leçons de Marie, Leçon #1, Étape 1




Étape 1 : Rôle que joue la Connaissance dans la Guérison
La « génération des baby boomers » a fait un grand progrès en sortant
du garde-robe les blessures émotionnelles, comme disent parfois les
humains, au grand jour où il est maintenant o.k. de les examiner
ouvertement, avec les autres. C’est une étape saine, vers l’avant,
dans l’évolution. Toutefois, n’arrêtez pas là. Si vous le faites, vous
resterez coincés avec vos blessures. C’est ce qui vous en maintient
les victimes, ou de ceux que vous croyez en être la cause. Faites le
pas suivant dans l’évolution, en reconnaissant être l‘habile créateur
de ces blessures. C’est ce que signifie le terme : « être responsable
de créer votre réalité. » Plusieurs personnes croient, à tort, qu’ «
être responsable » signifie vraiment « prendre le blâme. » Non, mes
chers, vous avez été trompés. Vraiment, prendre la responsabilité,
signifie reconnaître votre pouvoir,
reconnaître que vous avez le pouvoir de réagir de façon appropriée dans
n’importe quelle situation. Vous voyez la différence ? Si vous le
faites, et que vous acceptez cette Vérité, vous venez juste de changer
votre vie.


Si #4 des Vérités Ultimes de la Réalité
est vrai, et ça l’est, ainsi, vous devez être la source de vos propres
blessures. Quand vous reconnaissez en être le créateur, vous mettez le
pouvoir de les guérir, ou de les changer, entre vos mains.
Quoique que ce soit que vous créez, vous pouvez le recréer
différemment, SEULEMENT SI VOUS VOUS RECONNAISSEZ COMME ÉTANT LE
CRÉATEUR, de ce « quoique ce soit ». À chaque fois que vous niez être
le créateur de la situation, vous niez aussi le pouvoir de la changer,
et à la place, croyez en être la victime.

Avec cette nouvelle conscience, Sally se reconnaît comme la créatrice
de ce patron non désiré. Dans l’étape 2 nous examinerons comment Sally
peut vraiment changer son vieux système de pensées.



Leçons de Marie, Leçon #1, Étape 2




Étape 2 : Comment une personne peut altérer un système de pensées forgé de longue date : le rôle de changer de perception
Sally
décide de changer sa vie alors, elle choisit une perception différente
de l’événement original qui a causé des problèmes dans ses relations.
Sa nouvelle perception est, « Je n’ai rien fait de mal. J’ai
simplement fait ça d’une manière différente de celle que ma mère aurait
choisie. Faire les choses autrement m’offre une expérience différente
des siennes. Je peux apprendre de ses expériences simplement en
l’écoutant en parler. Je n’ai pas besoin de vivre ça à sa façon pour
apprendre ce qu’elle a à m’apprendre. J’ai l’option de choisir une
autre façon de répondre à des critères similaires. C’est ce qui me
rend unique, plutôt qu’une copie conforme de ma mère. »


À mesure que Sally apprend à se percevoir comme unique au lieu de
stupide, elle commence à réagir aux autres en les voyant comme unique
eux aussi. En vivant, cette nouvelle perception, Sally apprend la leçon de l’Individualité
qui était le cadeau qu’elle ne savait pas que sa mère lui offrait,
pendant tout ce temps. Vu que la leçon a été mal comprise, des
croyances erronées se sont formées tout autour ; et une vie remplie
d’efforts pour « être comme tous les autres » a été vécue à la place.
Mais même ces efforts servent un but plus élevé. Souvent les humains
s’enseignent eux-mêmes des leçons spirituelles en expérimentant le
contraire de ce qu’ils veulent apprendre. Dans cet exemple, Sally
s’enseignait elle-même la valeur de l’Individualité pendant qu’elle
essayait de vivre, et enseigner une vie de ressemblance. Alors elle
s’efforçait de faire en sorte que tout le monde dans sa réalité proche
pense et agisse comme elle.

Ceux qui ont peur de « ce que les autres pensent » sont entrain
d’apprendre la même leçon, la valeur de l’Individualité. Ils sont, en
effet, entrain de choisir de l’expérimenter au moyen de la peur du
jugement au lieu de la colère, comme dans le cas de Sally. Les deux
méthodes impliquent un jugement de soi et la solution est la même :
changer la perception en choisissant de vivre différemment, en honorant
votre choix unique au lieu de le juger.




Leçons de Marie, Leçon #2




Leçon #2: Peur : Vous Niez Ce Dont Vous Avez Peur ; Ce Dont Vous Avez Peur Est Ce Que Vous Jugez
Quand
vous jugez que quelque chose est mauvais ou démoniaque, vous allez
automatiquement réagir avec de la peur (référez-vous à la Vérité Ultime
#13). Vous pouvez dire : « oh, je n‘attirerais pas quelque chose comme
ça dans ma vie. Je n’y donnerai même pas d’énergie, en n’y pensant
pas. » Cette réponse nie la situation. Ce que vous ne comprenez pas
c’est que c’est votre vibration qui est la force d’attraction plutôt que vos mots.


La vibration a deux composantes : pensée et émotion. Quand vous avez
une pensée qui juge et qu’elle est accouplée avec de la peur
(l’émotion), vous créez une force d’attraction très puissante. Notre
observation est que c’est l’énergie, que la plupart d’entre vous
utilizez, la plupart du temps, pour créer votre réalité. C’est aussi
pourquoi la plupart de vos créations ne sont pas celles que vous
préférez. Votre attraction est basée sur la vibration de la PEUR, et
ensuite vous niez que vous avez
PEUR. La négation refoule seulement l’émotion. Ça ne l’élimine pas.
Quand vous dites, « je n’y donnerai pas d’énergie en n’y pensant pas »,
soyez conscient qu’à ce moment précis, vous LUI en donnez et L’attirez
dans votre vie par la vibration de peur qui vient du jugement. Nier
m’éloigne seulement de sentir la peur. Ça n’arrête pas
l’attraction. Si vous avez peur de quelque chose assez souvent, assez
longtemps, éventuellement vous allez l’attirer dans votre vie. C’est
une garantie parce que ça répond à la Divine Loi de l’Attraction (Loi
de Cause à Effet).

Voici un exemple de création par la peur.
C’est la façon de penser puis ensuite, la négation qui est la Cause
derrière la plupart des cas de cancer (pas tous). Il y a tellement de
PEUR générée autour de cette seule maladie au moyen de la
procédé vibration = attraction et non, comme d’autres ont pensé, à
cause de l’histoire génétique, l’environnement, la nourriture, l’eau,
l’air, etc. Ça se manifeste seulement en réponse à la vibration
personnelle de peur, de ça. Regardez autour de vous. Commencez par être
conscient de la publicité massive que votre Société fait pour
promouvoir la PEUR du CANCER, déguisée en combat contre
le cancer. Ceux qui font la publicité sur le cancer savent que ce à
quoi tu résistes, tu le crées par la Loi de l’Attraction. Même les
Sociétés qui amassent l’argent des dons « pour le cancer » font la
promotion du cancer. Elles font ça en réveillant la PEUR, ce qui
effectivement donnera comme résultat une augmentation au taux de
cancer. Quand les gens réagissent à ces campagnes en leur donnant de
l’argent, ils sont évidemment partenaires de l’augmentation du taux.
La motivation derrière le don, dans plusieurs cas, est la négation. Le
don aide la personne à dissimuler sa propre peur du cancer, et elle
n’aura pas à la sentir.

La peur a des buts plus élevés. En premier, ça
peut vous avertir quand votre corps fait face à un danger immédiat
c’est-à-dire, ôte-toi de là y’a un train qui s’en vient ! La peur peut
aussi enseigner. Ça montre à quelqu’un où il ne sent pas son pouvoir
personnel et croit, par erreur, que quelqu’un ou quelque chose, a
autorité ou contrôle sur certaines parties de sa vie. Nous examinerons
cette fausse croyance plus en profondeur dans une leçon ultérieure.



Leçons de Marie, Leçon #3




Leçon #3: La source de la peur et du jugement
La
peur et la haine et toutes les émotions négatives sont le résultat de
la résistance à aimer. Cette résistance est engendrée par la
culpabilité. La culpabilité vient de la croyance erronée que nous
sommes séparés de Dieu et que nous sommes si mauvais, si indignes, que
Dieu nous a « chassé du Paradis ». Rien ne peut être plus éloigné de
la Vérité.

Si Dieu est Tout Ce Qui Est, ou A Été (Vérité
Ultime de la Réalité #1), comment est-il possible pour qui que ce soit
ou quoi que ce soit d’en être séparé ? En Vérité, cela n’est pas.
Seulement l’illusion
de cela est possible. De façon à pouvoir maintenir cette illusion,
vous devez garder bien en vie, cette croyance erronée de séparation.
Mais, avec cette croyance erronée arrive la culpabilité résultante.
Aussi longtemps que vous vous accrocherez à la culpabilité, vous vivez,
en vous maintenant dans l’illusion, d’être séparé de Dieu et de tous
les aspects de Dieu.

Comment est-ce que vous laissez aller votre
culpabilité, en totalité, sous toutes ses formes ? Vous abandonnez
votre culpabilité à Dieu. Le concept d’abandon amène avec lui son lot
d’émotions négatives, i.e. les doutes, la peur, l’inquiétude, le
soupçon, etc. C’est parce que dans votre culture, on vous a enseigné
(mal renseigné) qu’abandonner signifie des choses comme « De céder au
pouvoir de l’autre ; d’y arriver sous la contrainte, d’abdiquer,
soumission, capitulation » (Dictionnaire Webster). Aussi longtemps
que ces croyances erronées sont en place, votre Égo résistera à toute
tentative d’abandon, vous gardant ainsi emprisonné dans l’illusion de
séparation et dans la culpabilité résultante.


La vraie définition de l’abandon est: remettre toute votre culpabilité
entre les mains de Dieu.


Cela ne demande pas de soumission. Cela
implique de FAIRE CONFIANCE. L’abandon est l’acte de remettre votre
culpabilité à votre Pouvoir Suprême, peu importe quelle étiquette vous
mettez à ce Pouvoir intérieur. C’est le consentement d’accepter la
Vérité que…


La Séparation n’a jamais eu lieu !!!

Si vous acceptez simplement ce simple fait, vous
devrez abandonner votre culpabilité parce qu’il n’y a aucune raison
d’en avoir. Vous n’êtes pas mauvais, vous n’êtes pas indignes, et vous
n’avez jamais été mis à la porte. Vous saurez que vous êtes Dieu,
simplement en focalisant sur vos nombreuses facettes, tout comme le
bijoutier qui prend plaisir à mettre au point les facettes variées d’un
volumineux et magnifique diamant. Toutes ses autres facettes peuvent
ne pas déjà savoir qu’elles aussi sont Dieu et ainsi elles continueront
à se comporter comme si elles ne l’étaient pas.

Vous pouvez, par erreur, croire que vous avez
déjà compris et accepté ce principe ; quoi qu’il en soit, à moins que
vous soyez devenu libre de toute culpabilité et de tout jugement, vous
ne l’avez par encore accepté cette Vérité, même si votre Égo peut vous
convaincre que vous l’avez accepté. La preuve de cette acceptation est dans votre comportement.


Une fois que vous avez sincèrement ACCEPTÉ ce concept, il y aura un
changement d’énergie à l’intérieur de vous et votre propre comportement
changera. Vous verrez chaque personne et chaque chose sous une
lumière différente. Votre jugement cessera, parce que sans
culpabilité, il n’y aura rien à projeter. Vous serez libre.








SUITE SUR http://www.trans4mind.com/mother_mary/previous-fr.html
avatar
ysidera

Nombre de messages : 180
Date d'inscription : 15/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum