Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Mémoires dans le temps
Mar 18 Nov - 0:25 par AvAnarah Israel

» Homage au Couple Divin Parèdre
Mar 18 Nov - 0:09 par AvAnarah Israel

» Moment d’éternité est le temps
Mar 18 Nov - 0:03 par AvAnarah Israel

» Prince et Roi des étoiles et de mon cœur.
Lun 17 Nov - 23:51 par AvAnarah Israel

» Joshua en vous cœurs "Je Suis".
Lun 17 Nov - 23:42 par AvAnarah Israel

» L'ENVOL de l'AME
Lun 17 Nov - 23:18 par AvAnarah Israel

» L'Oeil de Dieu
Ven 17 Oct - 12:05 par Delphine

» Poème : "Angélique"
Ven 17 Oct - 12:00 par Delphine

» Poème : Rêves Merveilleux
Ven 10 Oct - 18:50 par Delphine

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

Les potentiels du futur » par Adamus

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les potentiels du futur » par Adamus

Message par GABRIELAH le Jeu 19 Nov - 17:49

Shoud 3 - « Les potentiels du futur » par Adamus

Présenté au Crimson Circle le 7 novembre 2009

Je suis ce que je suis Adamus du Domaine de la Souveraineté. Bienvenue dans ce laboratoire et salle de classe de la nouvelle énergie spirituelle en ce beau dimanche du 8 novembre 2009. Cher Shaumbra, bienvenue.

Bon, je vais un peu commencer avec les yeux ouverts, mais ce n’est pas seulement pour Cauldre, chacun d’entre vous est concerné. Je ne parle pas seulement de vos yeux physiques, mais plutôt de vos yeux spirituels.

Ainsi prenez une respiration profonde, ouvrez-vous. Depuis combien de temps êtes vous complètement fermé. Depuis combien de temps jouez-vous au jeu humain ? Oh, un temps très long. C’est un jeu merveilleux, un jeu incroyable. J’y ai joué, j’y ai même joué parfois avec vous, mais vous en arrivez à un point où le jeu devient usé. Vous appelez l’esprit. Vous suppliez l’esprit. Vous vous mettez en colère avec moi. Et vous dites : « Il doit y avoir quelque chose d’autre. Il doit y avoir plus. » C’est là où nous en sommes en ce moment.

Nous sommes ce groupe appelé Shaumbra – pas de barrières, pas d’adhésion, pas d’initiation, rien à faire d’autre que parfois un peu de respiration – mais nous voici ici.

Qu’est ce Shaumbra ?

Je dois dire que c’est intéressant avec mes pairs et mes acolytes de l’autre coté. Ils savent que je suis très impliqué maintenant dans le Conseil Cramoisi. Ils savent que j’en suis venu à reprendre là où Tobias s’était arrêté.

Tobias, oh…prenons un instant pour juste respirer pour Tobias, car il est de retour dans la condition humaine et cela nécessite de faire de la respiration ! (Rires) Oh, il traverse des expériences. Pas ce Shoud, mais peut être comme chant de noël nous parlerons un peu de Sam – comment il va et où il est.

Ainsi je suis dans la position de devoir expliquer à mes homologues, amis et associés angéliques quand ils viennent me voir et disent : « C’est quoi cette chose… » Quelqu’un à oublier son Pakauwah dehors. (Rires alors qu’Adamus remarque un grand chien blanc qui veut entrer dans la salle où se déroule le channeling)

LINDA: Il veut tellement nous rendre visite.

ADAMUS: Faites-le entrer s’il promet de ne pas me mordre. (Rires)

LINDA: Faites-le entrer une minute. Nous pouvons toujours le chasser.

ADAMUS: En effet, faites-le entrer.

LINDA: Juste pour une minute…Comme il est beau. (Des rires et des commentaires alors que le chien est autorisé à entrer et marche parmi l’audience) Oh, tu es beau. Par ici. Par ici.

ADAMUS: Je suis désolé, il est occupé à renifler les entrejambes et la mienne (de nombreux rires) n’est pas disponible pour l’instant. Il y a certaines choses que nous ne voulons pas imposer à un channel (Ndt : Cauldre). (Plus de rires)

Alors j’explique à mes amis. Ils me demandent : « Qu’est ce Shaumbra ? » Les anges, au fait, ne savent pas tout. Vous croyez cette idée fausse que juste parce que vous êtes décédé, vous savez tout ce qui se passe. Vous rendez-vous compte comment les humains sont experts à se bloquer eux-mêmes par rapport aux êtres spirituels ? Même Dieu ne peut pas vous voir, ne peut pas vous entendre, ne peux pas jeter un coup d’œil à vos petites pensées quand vous vous bloquez. Et la plupart des humains se bloquent 82 pourcent du temps. 82. J’aime les nombres.

Ainsi, j’essaie d’expliquer ce qu’est Shaumbra, quand ils me le demandent. Qu’est ce Shaumbra ? Il n’y a pas beaucoup de définition. Ce n’est évidemment pas une religion – je sais qui vous êtes ! (Adamus glousse et l’audience rit) Sûrement pas une secte, car en général vous n’aimez pas les groupes. Vous n’aimez vraiment pas les groupes. Vous ne voulez adhérer à rien.

Ils demandent : « Alors qu’est ce Shaumbra ? » ce n’est même pas spirituel, car le mot spirituel a une connotation tellement vieille. Pour tant d’êtres de l’autre coté, le mot spirituel veut dire – comment pourrais-je le dire sans prendre de gants. Je ne le ferais pas – cela veut dire bidon, trompeur. Trompeur. La spiritualité est une des plus grandes plateformes pour nourrir l’égo et le mental. Le mental aime que les gens deviennent spirituels, car c’est une excuse pour devenir vertueux, odieux, à l’esprit étroit et toujours en recherche.

Ainsi je ne peux pas dire que Shaumbra soit spirituel. Alors qu’êtes-vous ? Vous n’êtes pas des intellectuels (Rires) et je dis cela avec honneur (plus de rires) et avec respect. En fait, vous ne voulez pas être des intellectuels. Les intellectuels sont tellement vieux jeu, tellement absorbés par eux-mêmes et si condescendants. Vous pouvez sûrement dire que j’ai été un intellectuel à un certain point. (Rires) Je ne le suis plus. Je ne le suis plus.

Vous n’êtes pas farfelus, ainsi je peux à peine dire que vous faites partie du mouvement new age. Vous en avez fait partie à un certain moment, mais le new age possède cette connotation d’être quelque part ailleurs. En travaillant avec Tobias pendant des années, vous êtes sortis de votre période new age. Vous avez traversé la période où vous planiez complètement et où vous aviez cette vie qui était essentiellement très, très déséquilibrée.

Vous avez appris à respirer. Vous avez appris à être dans votre corps, à aimer votre corps, à aimer le corps de votre partenaire, à vous aimer l’un l’autre. Vous vous êtes permis de commencer à prendre plaisir à ce que la vie a à offrir – qui est tellement de choses. Tellement de choses.

Nous traversons encore des luttes car nous sommes encore en train d’aller au-delà des schémas mentaux. Les schémas mentaux – les faits et les chiffres. Nous sommes encore en train d’aller au delà des programmations qui ont eu lieu à travers les âges – L’Atlantide, les églises, les écoles, vos parents, même vous-même. Voyez-vous, vous n’êtes pas la personne que vous étiez il y a cinq ans, n’est-ce pas ? Non, vous ne l’êtes pas. Vous n’êtes pas la personne que vous étiez il y a un an. Alors qui êtes vous ? Qui êtes vous ? Je dois essayer d’expliquer cela aux autres êtres angéliques.

En fait, cela me remplit d’une grande joie, car je peux simplement dire : « Ils sont ce qu’ils sont. Ils sont ce qu’ils sont. En effet, ils traversent un processus de transformation, et le processus de transformation est quelque chose qui aurait typiquement pris trois, quatre ou cinq vies. » Et vous le traversez entièrement en quelques courtes années. Ce n’est pas un hasard si c’est difficile pour votre corps et votre mental. Ce n’est pas étonnant s’il présente tant de défis, mais nous avons les uns les autres. Vous vous avez les uns les autres. Vous avez d’énormes ressources avec les êtres angéliques qui travaillent avec vous chaque nuit. Chaque nuit. Oh, nous avons d’incroyables discussions et nous invitons des invités d’autres royaumes. Nous en parlerons plus tard.

Mais pour l’instant, j’essaie d’expliquer ce qu’est Shaumbra – car vous ne devez adhérer à rien, vous n’avez pas de hiérarchie, vous n’avez pas de dirigeants en tant que tel qui vous disent les choses que vous êtes supposées faire ou croire. C’est très ouvert, très ouvert. Ce n’est pas une communauté – Dieu merci ! (Rires) Vous ne vous en tireriez pas bien dans une communauté. Vous n’êtes pas supposé le faire. Vous êtes trop indépendant et c’est une bénédiction. Vous êtes bien trop indépendant.

Ainsi vous n’êtes pas un groupe organisé, et cela m’amène à penser que c’est la Nouvelle Energie. Vous êtes tous très, très indépendants. Réellement, vraiment. Vous êtes quelques uns à ne pas le penser. Vous êtes quelques uns à ne pas vouloir le penser, en fait, c’est le problème. Mais vous êtes très, très indépendants. Vous avez une forte volonté. Un des problèmes pour travailler avec vous (Quelques rires), et je dis cela avec respect et amour, mais vous avez une très, très forte volonté… (Adamus touche quelqu’un en passant à coté) je ne désigne personne en particulier, mais j’ai mal à la main rien qu’en touchant votre épaule ! (Rires) Très, très indépendants, mais vous pouvez être ensemble dans un cadre comme ici, sans règles, sans que vous n’ayez rien à faire – tout est fait par volontariat – et vous réunir ensemble.

Parfois vous dites que vous le faites pour rendre le monde meilleur. En fait, cela n’a pas vraiment d’importance, n’est-ce pas ? Cela n’a pas d’importance. Le monde est ce qu’il est. L’amour véritable – un amour, la sorte d’amour que l’Esprit a pour vous – est l’acceptation absolue. L’honneur absolu. Ainsi, le but n’est pas de changer le monde, bien que ce soit profondément satisfaisant d’y apporter vos bénédictions, vos dons, vos potentiels pour l’humanité, sachant que les autres, s’ils choisissent de les embrasser, n’auront pas à traverser les tourments et l’enfer que vous avez traversé. Cela rend le cœur joyeux de savoir que le travail que vous avez fait a un impact si profond, pas nécessairement sur Terre, vous le verrez sur Terre, mais il n’est pas encore manifeste de la manière dont il le sera. Il a un effet dans les autres royaumes.

Les autres royaumes – oh, nous pouvons en parler indéfiniment, mais vous savez ce que c’est. Vous avez déjà été mort, alors… (Rires) si vous vous permettez de vous rappeler, c’est une expérience. C’est étonnant. Il y a tellement de facettes. Cela fait que la Terre à l’air très, très simple, très facile. Car dans les autres royaumes il y a tout ce que vous voulez, tout ce que vous imaginez, les jeux que vous choisissez de jouer, toutes les réalités.

Oui, Vous pouvez aller au paradis de l’autre coté, mais ce serait un parmi les millions de paradis. Les églises créent leur version du paradis et leur membres dévots y vont quand ils décèdent, jusqu’à ce ils se rendent compte que d’une certaine manière cela « craint », car c’est fondé sur des paramètres humains. Soixante douze vierges ? Je ne le pense pas ! (Rires). Cela devient ennuyeux car ils ne vous disent pas que les vierges restent vierges. (De nombreux rires) Pour moi ce serait l’enfer ! (Plus de rires)

Alors qu’est ce Shaumbra ? Je dis à mes amis de l’autre coté que c’est un groupe d’humains qui peuvent rire, qui peuvent expérimenter, qui sont en train de s’éxpanser, qui sont en train de sortir d’une des qualités ou attributs les plus importants et structurés que l’humanité n’ait jamais eu avec une grâce et une aisance relative : le mental. Le mental.

De nouveau, je ne veux pas médire du mental ; c’était une brillante création faite par vous quand vous êtes venus sur Terre. Vous deviez avoir un mental pour gérer la 3D ou peu importe le nom que vous donnez à cette réalité – pour gérer cette réalité sur Terre. Le mental a été développé pour rester ici sur Terre dans un corps physique et pour tirer le meilleur de cette réalité. Mais nous dépassons cela maintenant. Nous nous étendons dans quelque chose de très, très beau.

Ainsi Shaumbra – ce groupe de pionniers de la Nouvelle Energie, ce groupe d’êtres qui ont eu tant d’expériences ici sur Terre et dans les autres royaumes, un groupe de personnes qui ont été les dirigeants au sein de leurs familles spirituelles, les dirigeants au sein de leurs familles spirituelles. Ceux – vous – qui avez quitté votre famille spirituelle pour le faire seul, mais sachant tout ce temps que cela aura un impact profond sur ceux que vous avez laissé derrière vous. Un groupe qui ces dernières années, un groupe – vous – qui, en fait, s’est déconnecté de la famille spirituelle d’où vous venez, que ce soit l’Ordre de Sananda, que ce soit la Maison de Michael, Gabriel, où toutes les autres maisons où vous étiez des dirigeants. Finalement, vous vous êtes déconnectés de ces familles ces dernières années, pour certaines raisons. Vous deviez découvrir ce que c’est que d’être seul sans avoir la responsabilité d’essayer de libérer les énergies dans les autres royaumes. Vous deviez d’abord vous libérer. Vous deviez le faire pour vous-même, pas pour tous les autres. Vous deviez d’abord apprendre à vous aimer.

C’est en fait plus facile d’aimer quelqu’un d’autre, de faire des choses, de structurer votre vie en fonction des autres – c’est beaucoup plus facile. Mais en ce qui concerne vous-même, quand vous en arrivez à tous les doutes, à toutes les critiques extérieures, à toutes vos interrogations pour savoir si vous êtes digne d’estime, c’est là que vous avez à faire avec les énergies profondes, que vous avez à faire à votre vrai moi.

Ainsi je dis aux êtres de l’autre coté, C’est un groupe d’anges qui a du cœur, qui est honnête, qui a du cran et de l’amour. Ils sont les pionniers de la Nouvelle Energie tout en ne sachant pas ce qu’elle est. Ce serait différent si nous avions pu vous donner un livre et dire : « Kathleen, voilà ce qu’est la Nouvelle Energie. Maintenant veux-tu en faire partie ? » Cela aurait été beaucoup plus simple. Mais vous êtes ici à dire : « J’y vais. Je m’en fous, je vais dans cette Nouvelle Energie. »

Ainsi, je suis si fier d’avoir passé ces deux mois avec vous depuis que Tobias est parti, je suis si fier d’être avec vous à chaque pas que vous faites. J’ai mes manières de faire et mon style, et je le fais afin que l’énergie continue à bouger. Je le fais pour vous mettre parfois un peu en colère, pour vous choquer un peu, je le fais avec de l’humour quand je le peux. Mais je le fais car je vous aime et parce que je prends probablement plus de plaisir que vous au voyage. (Rires) Probablement plus.

Ainsi prenons une profonde respiration aujourd’hui…alors que nous entrons dans notre discussion.

Les Pakauwahs

Parlons d’abord des Pakauwahs. Je sais que nous avons déjà eu cette discussion auparavant, mais les Pakauwahs sont une extension de vous-même. Ils sont votre création. Ils sont un de vos aspects. Comme Cauldre l’a dit plus tôt, oui c’était brillant de ma part de créer un aspect non-humain, un animal. Pourquoi ? Car vous aimez plus les animaux que les humains. C’est vraiment simple. Les animaux n’ont pas tous les programmes, ni les problèmes qu’ont les humains. Les animaux sont aimants. Les animaux ne vous parlent pas avec des mots. Avec toutes les conversations qu’ont les humains, c’est suffisant pour rendre fou n’importe qui un jour. Les animaux communiquent à partir de leur cœur – peu importe la manière dont vous voulez appeler cela – à partir de leur âme, de leur être intérieur.

Ainsi vous avez l’opportunité de prendre ce Pakauwah, l’énergie de ce totem – votre énergie qui a été projetée dans ce bel être – et vous commencez à travailler avec. Quel est le premier problème que vous avez rencontré ? Mary.

MARY: Je ne suis pas sûre de sentir mon Pakauwah proche de moi.

ADAMUS: Ah, exactement. Le premier problème est votre connexion. Votre connexion. Ainsi vous avez eu l’expérience de choisir un Pakauwah. Quelques uns ne l’ont pas encore fait, et si vous ne l’avez pas fait, au fait, vous devez regarder votre problème concernant la prise de décision. (Rire) Faire un choix. Ce n’est pas si difficile ! Ce n’est pas sensé être rigolo. (Plus de rires, Adamus glousse)

Ce n’est que de l’imagination, c’est tout. Ainsi regardez ce qu’il se passe. Si vous n’avez pas encore choisi un Pakauwah – peu importe quoi, une araignée, n’importe quoi – vous avez probablement des problèmes avec la prise de décision et c’est probablement fondé sur le fait que vous avez peur de prendre la mauvaise décision. Vous ne pouvez pas prendre une mauvaise décision. Essayez. Essayez. Ne vous faites pas trop mal pour commencer. (Adamus glousse)

En fait ce qui se passe, je ne veux pas entrer profondément dans le fonctionnement de cela, mais à cause de la manière dont vous avez changé votre énergie, et parce que vous allez au-delà de la réalité vibratoire dans la réalité expansionnelle, vous ne pouvez pas prendre une mauvaise décision. Vous pouvez penser que vous avez pris une mauvaise décision, ce qui peut parfois paraître très réel, mais en fin de compte ce qui arrive est que vos propres énergies, votre conscience, vont auto corriger. Vous pouvez résister à cela, vous pouvez prétendre que ce n’est pas là, mais cela fonctionne réellement comme ça. Cela fonctionne réellement comme ça. Faites-moi confiance. Non, en fait, ne me faites pas confiance. (Rires) Faites-vous confiance. Faites-vous absolument confiance.

Ainsi tout se rééquilibre de lui-même. La chose importante dont nous avons parlé plus tôt, c’est au moins d’avoir une impulsion. Le pendule qui se remet à se balancer. Depuis combien de temps pend-il en ne faisant rien ? Pendant. Et maintenant il se remet à se balancer, mais contrairement à votre pendule normal, il ne se balance pas que d’avant en arrière. Maintenant il se balance de haut en bas, de manière circulaire, et se balance de ces deux manières à la fois. C’est la Nouvelle Energie. Vous êtes perplexe ? Seulement si vous êtes coincé dans votre vieux mental.

Ainsi votre Pakauwah est une extension de vous-même et c’est votre énergie. Il n’appartient pas à quelqu’un d’autre. C’est vous. Vous êtes en train d’apprendre une chose très importante dans la Nouvelle Energie – gérer l’énergie. Vous n’êtes pas habitué à gérer votre propre énergie. Vous êtes habitué à vous en faire, à la planifier, à la cacher, à jouer avec elle, mais pas à la gérer. Alors vous créez un Pakauwah, un totem, vous vous y connectez. Et c’est ce que nous avons fait jusqu’à maintenant – nous y connecter et le ressentir.

Il est là maintenant. Prenez une respiration. Votre Pakauwah est ici. Vous êtes là, il est une partie de vous. Il est là.

La plupart du temps il est dans une sorte d’état neutre, en attente. Il attend que vous le dirigiez ou que vous le guidiez dans ce qu’il doit faire. Certains parmi vous lui ont donné des souhaits, des instructions très précises et lui ont dit : « Surveille tout le temps. Marche avec moi dans mes rêves. » Vous êtes nombreux à avoir fait cela. C’est très, très impressionnant. « Sois avec moi dans mes rêves. »

Pour quelques uns d’entre vous, vous utilisez trop votre Pakauwah, vous demandez à votre Pakauwah de faire des choses pour vous comme créer beaucoup d’argent ou de vous trouver un partenaire. Votre Pakauwah ne trouvera pas votre partenaire. Il trouvera un autre Pakauwah pour être son partenaire, mais… (Rires) et alors vous aurez un tout autre problème ! (Plus de rires)









Par contre le Pakauwah est là pour vous aider à comprendre comment vous pouvez aller dans les autres dimensions, comment gérer votre énergie, comment vous connecter à vos aspects. C’est une expérience très précieuse. Ce n’est pas quelque chose que vous devez faire une fois de temps en temps ou une fois par mois quand nous sommes ici ensemble. Travaillez avec chaque jour. C’est étonnant. Vous découvrirez combien le Pakauwah est génial.

Et si vous avez choisi, par exemple, un écureuil comme Pakauwah, vous remarquerez quelque chose d’autre. Qu’arrive-t-il à l’écureuil ? Kathleen, pas que je vous choisisse, mais…

KATHLEEN: Il peut se transformer en quelque chose d’autre ?

ADAMUS: Absolument. Voyez-vous comme vous êtes géniale ? Il peut se transformer en quelque chose d’autre, et il le fera. C’est une observation intéressante à propos de la Nouvelle Energie. Simplement parce que vous avez dit faisons que le Pakauwah soit un écureuil, vous allez découvrir qu’il se transforme en un chien ou qu’il se transforme en un ours ou en un dauphin. Il commence à s’ajuster à vos énergies et aux énergies autour de vous, ainsi il commencera à changer de forme. Vous pourriez même découvrir qu’il se transforme en un humain ; qu’il se transforme en un type de créature extra-terrestre. Il ira dans votre passé et dans votre futur et il prendra des attributs énergétiques, il sera comme un caméléon. Il changera de forme. Il prendra de nouveaux attributs pour vous servir absolument.

C’est la beauté du Pakauwah. Généralement il revient à la forme qu’il avait quand vous l’aviez initialement créé. Si c’était un écureuil, il redevient un écureuil, jusqu’à un certain point. Et à un certain point il dira : « Je ne suis plus un écureuil. J’évolue vers quelque chose d’autre. » Et peut être qu’il sera plus que juste un autre animal. Peut être qu’il évoluera vers quelque chose de tellement différent que vous ne le reconnaitrez plus dans votre vieux mental. Ce sera intéressant quand vous en serez à ce point. N’essayez pas de forcer pour le redéfinir. Permettez-lui de prendre ces nouvelles formes. Et vous pourriez le voir avoir une tête animale et le corps d’un esprit – un corps non physique. Il pourra faire toutes sortes de choses étranges.

Tout cela est une manière de dire de vous attendre à l’inattendu, car vous êtes dans la Nouvelle Energie, et la Nouvelle Energie, nom de nom, est différente de l’ancienne énergie et vous voulez que ce soit ainsi. Qu’en serait-il si ce voyage était seulement le fait de continuer dans l’ancienne énergie, essayant seulement d’être un peu plus riche, un peu plus intelligent, un peu plus beau, un peu plus sexy ? Je crois que vous seriez frustré. N’est-ce pas ?

LINDA: Oui.

ADAMUS: Oui, oui. S’il vous plait dites moi oui. (Adamus glousse)

Ainsi, prenons un instant et ressentez l’énergie de votre Pakauwah, connectez vous à lui. Il était à l’extérieur. Il était dans les autres royaumes. Il était là tout le temps, il était avec vous à chaque pas que vous faisiez. Il ne s’est pas dissout, il ne flotte pas au loin ; il vous attend.

Amenez le Pakauwah à l’intérieur.

Aujourd’hui prenons une direction différente avec le Pakauwah. Allons à l’intérieur, dans votre corps. Vous dites : « Bien, comment pourrais-je mettre ce gros éléphant dans mon corps ? » Ah ha !

a) il pourrait changer et prendre une forme différente.

b) Qui a dit qu’un éléphant est plus grand que vous ? Qui a dit…quelqu’un a dit. Quelqu’un a dit que les éléphants sont énormes. Ainsi vous pensez : « Oh je ne peux pas mettre cet éléphant, mon Pakauwah, dans mon corps. J’exploserais. » Peut être pas. Peut être que vous pouvez vous transformer ou il pourrait le faire ou vous deux, pourriez le faire.

Vous allez demander à votre Pakauwah d’aller dans votre corps physique. Pourquoi ? Car vous n’y avez pas été depuis longtemps. Vous n’y avez pas été. Vous laissez les médecins y allez. Vous laissez ces sondes aller dans les différentes parties de votre corps ou vous les laisser vous ouvrir. Mais vous n’avez pas été dans votre corps physique. Vous n’aimez pas nécessairement y aller.

Mais le Pakauwah, une de vos parties, peut y aller. Et que va-t-il faire ? Rien. Pas aujourd’hui. Mais, alors que vous apprenez avec lui, il ira dans votre corps et aidera à détecter les déséquilibres que vos autres parties connaissent, mais dont l’information n’arrive pas jusqu’à vous ; les déséquilibres qui ont un potentiel d’arriver mais qui ne sont pas encore manifestés. Le Pakauwah sera capable de comprendre comment votre physique, votre être mental, peut attirer ce que vous appelleriez des potentiels déséquilibrés ou des problèmes de santé, des déséquilibres mentaux.

Ainsi prenons une respiration profonde. Laissez votre Pakauwah aller à l’intérieur de vous. Inspirez-le.

(pause)

Voyage à l’intérieur de vous-même.

Maintenant, arrêtez-vous un instant avant que les choses n’aillent trop loin. Laissez allez les notions mentales de ce qu’est l’intérieur de vous car vous commencez à penser : « Est-ce qu’il doit aller le long de la veine L42 ? » vous savez : « Et devrait-il voyager ? » vous savez : « est-ce que mon Pakauwah veut aller dans mes intestins ? Dois-je l’empêcher d’aller dans mes oreilles, d’aller dans mes yeux ? » Laissez aller la partie factuelle maintenant. Vous êtes un être énergétique. Vous êtes un être énergétique qui a créé un corps physique. Laissez-le aller dans votre énergie, pas nécessairement dans votre être physique. Laissez-le aller dans votre être énergétique.

Donnez lui la permission, c’est tout ce que cette partie de vous a besoin, et laissez le flâner. Laissez le flâner aux alentours.

Vous êtes un royaume à l’intérieur. Votre partie physique est un royaume magnifique, il possède tellement d’attributs si vous pensez en termes d’énergie plutôt qu’en termes purement biologiques. Un des problèmes avec la science moderne actuellement – « si vous ne le voyez pas dans un microscope alors cela n’existe pas. ». Quoique ce soit en train de changer. Cela change rapidement actuellement, à cause du travail que vous et d’autres sont en train de faire. Il y a une reconnaissance des attributs énergétiques. Cela va continuer. Il existe des groupes, ils ne sont pas nombreux, mais il y a des groupes de médecins/métaphysicien qui commencent vraiment à comprendre le flux énergétique associé au corps physique.

Laissez votre Pakauwah aller profondément à l’intérieur maintenant. Laissez-le errer à l’intérieur de votre corps. Ne lui dites pas d’aller quelque part. Ne lui demandez pas de guérir quelque chose maintenant. Redevenez simplement familier avec votre corps. Ne vous attendez pas à entendre une voix. Ne vous attendez pas à avoir un rapport écrit. C’est juste une expérience élémentaire avec votre Pakauwah.

Au fait, oui, nous développerons d’autres de vos types d’aspects énergétiques. Pas nécessairement des Pakauwah, mais nous sommes au premier niveau. Nous développerons d’autres créations qui vous servirons, mais faisons déjà celle-ci. Faisons vraiment cette connexion avec le Pakauwah et comprenez qu’il travaille inter-dimensionnellement. Il est toujours là. Il peut aller dans votre corps. Il peut aller au niveau fondamental en vous – le système de communication de votre corps.

Le système de communication de votre corps est un réseau, élaboré mais simple, magnétique, électrique, de mouvements d’énergies, contenant de nombreuses sortes de physiques, de nombreuses impulsions allant vers l’extérieur. Votre corps possède ce merveilleux système de communication. C’est ce qui vous permet de faire plusieurs choses à la fois : manger, marcher, penser. Le corps émet constamment de petits signaux, de petites impulsions. Des millions et des millions par secondes partout sur le corps. N’est-ce pas incroyable que vous n’ayez pas à contrôler cela ou suivre tout cela ? Cela se fait tout seul. C’est un miracle de la réalité physique.

Le système de communication dans votre corps fonctionne plutôt bien tout seul. Mais parfois une partie cesse de communiquer avec une autre. Le cœur est célèbre. Il perd le contact avec les autres parties du système de communication, et en effet vous avez des sortes de maladie du cœur ou des attaques. Le cœur, le cœur physique, est aussi associé à l’énergie du cœur. Ce n’est pas votre âme, mais c’est une partie intégrante de vos ressentis et de vos sentiments. Parfois il perd la communication.

Sans aucun doute, il y a un grand fossé dans la communication entre le réseau de votre corps et vous - ne l’appelons pas votre mental, mais appelons le votre conscience. Vous savez, par exemple, dans le système de communication entre votre conscience et votre corps si je (Adamus frappe quelqu’un) vous frappe fortement… (Adamus glousse) Désolé, chérie. Si je vous frappe fort, vous vous en rendez compte. Le système de communication se met en place d’un coup sec.

La conscience dit : « J’ai été attaqué par cet Adamus. » - avec amour, avec amour – et il vous dit d’être alerte. Mais généralement votre conscience est tellement coupée du système de communication de votre corps. Le système fonctionne actuellement, mais il fonctionne avec peu d’énergie et de la très, très ancienne énergie. Et elle fonctionne avec le doute et la peur en tant que base.

En général, très généralement, les humains ont peur de leur corps, car le corps est source de douleur et le corps meurt. J’aurais aussi peur, si j’étais vous. Mais vous en arrivez à un point où vous vous rendez compte, tout d’abord, que la douleur est essentiellement une illusion, et que le corps pourrait mourir, mais en fait, la réalité est que vous avez eu cette série de morts physiques où vous mourriez – parfois dans de grandes douleurs, parfois vous partiez immédiatement – mais vous avez laissé votre corps derrière vous.

Dans la Nouvelle Energie ce n’est pas nécessaire. Vous emportez votre corps avec vous, pas que vous ayez besoin d’un corps de l’autre coté, mais vous emportez tous ses composants énergétiques, toute la sagesse du corps contenu dans la chair, qui n’est que de l’énergie, vous l’amenez avec vous. Pourquoi ? Il a quelques raisons. Vous êtes plus beau de l’autre coté. (Rires) Non, en fait c’est vrai. Les êtres qui n’ont jamais eu une vie physique sur Terre, sont comme éthéré, duveteux. En fait, ils ne sont pas très définis. Vous voyez des couleurs dans leur énergie, mais ils ne sont pas si définis que ça.

Si vous avez été sur Terre, et particulièrement si vous avez appris à prendre votre corps avec vous, vous êtes très défini. Et c’est vraiment bien de l’autre coté. Ce n’est pas quelque chose qu’ils peuvent acheter de l’autre coté, (Rires) Je m’en fous des règles de la mode qui ont cours. Et ils, vous savez, ils veulent cela. Et puis vous riez car vous dites : « C’est facile. C’est juste là sur la planète Terre. » (De nombreux rires) « Faites un voyage joyeux ! À dans 10 000 vies ! » (Plus de rires)

Ainsi, c’est important de vous reconnecter à votre corps. Si vous choisissez l’ascension, vous allez amener votre corps avec vous. C’est une bien meilleur chose à faire. Il n’y a rien de pire que de laisser vos os, vos vieux os, enterrés dans le sol. C’est une manière sûre et magnétique de vous ramener sur Terre. Si vous avez vos os dans le sol et qu’il y a encore de l’énergie dans ces os, cela cause une autre incarnation. En fait, c’est certainement une des plus grandes causes de réincarnation, même si l’être ne veut pas se réincarner. Leur corps les aspire – ça et les amoureux rejetés. (Rires) Ils sont attirés sur Terre.

Ainsi, votre Pakauwah, quand vous l’invitez à l’intérieur de vous, il va à l’intérieur et vous aide à vous reconnecter avec le système de communication de votre corps. Le système de communication ne parle pas un langage humain. Malheureusement, il ne parle pas français. Il ne parle pas anglais. Mais il créé une dynamique, un schéma et une familiarité, et je veux que vous y retourniez. Je veux que vous redeveniez familier avec l’énergie de votre corps.

De nouveau, ne commencez pas à étudier des livres de biologie. Vous n’avez pas besoin de suivre des études de médecine. Cela concerne les énergies de votre corps, et cela concerne la capacité de vous reconnecter avec cette partie de votre corps qui a toujours eu et qui sait encore comment se rééquilibrer elle-même. Faire repousser des membres – c’est une capacité que votre corps possède et il en existe une preuve scientifique. Mais plus que tout autre chose, énergétiquement c’est absolument là. Cela a été mis de coté, enfermé et c’est considéré comme un des grands mystères. Pour activer cette possibilité il suffit de se donner la permission et de se reconnecter à soi même. Votre corps se guérit lui-même.

Si vous le faites seulement pour perdre quelques kilos ou avoir l’air plus jeune, vous devriez y réfléchir. Mais si vous le faites pour réparer ou régénérer votre système biologique pour pouvoir passer plus de belles années sur Terre, prenant plaisir à ce que vous avez oublié de prendre plaisir avant ça – les centaines de vies avant celle-ci – alors votre corps dira: « Oui ! Oui ! » Et vous prendrez une profonde respiration et direz : « Je suis ici pour jouer. Je suis ici pour avoir du plaisir. Je suis ici pour m’amuser et être abondant – abondant de toutes les manières possibles, pas seulement avec l’argent mais abondant de toutes les manières possibles.

C’est la voie naturelle. Cette autre voie – la souffrance, le manque, la maladie – n’est pas naturelle. Ce n’est pas naturel. C’est en fait une déformation, un mensonge et il y a besoin de beaucoup plus d’énergie pour vivre de cette façon que de vivre comme un être souverain.

Ainsi prenez une profonde respiration et bénissez votre Pakauwah pour qu’il aille à l’intérieur, dans l’énergie de votre corps et fasse la connexion avec le système de communication de votre corps. Maintenant votre Pakauwah peut commencer à reconnecter cela à votre moi conscient dans cet Instant Présent. Ne vous attendez pas à ce que votre santé change soudainement. Sachez qu’elle changera. Sachez qu’elle changera.

Il y a quelqu’un ici, si cela ne vous dérange pas – s‘il vous plait levez vous – il y a quelqu’un juste ici qui peut vous dire que ce que je dis est vrai. (L’audience applaudit alors que Garret Annofsky se lève)

Bon, On, Garret, pourrait le formuler d’une manière différente de la mienne, mais il sait qu’il devait revenir à lui-même. Oui, il a bénéficié de l’assistance de médecins et de l’amour d’Andrah, qui n’a pas encore changé son nom. (NdT : Adamus avait suggéré à Andrah qui s’appelle en fait Norma Delaney, de changer son prénom.) Il avait l’amour de Shaumbra. Mais il a du revenir à lui-même, sachant que tout est là. Tout est là. Il n’a pas pris de médicaments exotiques ou étranges. Il n’a pas bu des eaux bizarres. Il n’a pas récité des mantras ni chanté, et il n’a pas beaucoup pleuré non plus. Il n’a fait appel à moi que pour jouer aux échecs Nouvelle Energie. C’est une chose merveilleuse. Il est allé à l’intérieur. Il a fait les choses d’une manière simple. « Je Suis Ce Que Je Suis et le serai toujours. » Cela a envoyé un message au réseau de son corps et à son système de communication. Il n’a pas travaillé avec un Pakauwah comme vous allez le faire, mais il est allé à l’intérieur et a dit : « Je Suis Ce Que Je Suis. » et son corps a entendu cela. Merci.

GARRET: J’ai eu la même note que vous ! (Comparant la couleur de leurs vestes)

ADAMUS: Oui, oui. (Adamus glousse) Mais ma note disait : « Portez un costume coûteux. » Je ne sais pas, (Adamus parle de la veste de Cauldre) elle ressemble à celle d’un cadre supérieur qui va camper ! (De nombreux rires, Adamus glousse)

Ainsi prenons une profonde respiration et ressentez vraiment l’essence de votre Pakauwah. C’est vous. C’est un aspect. C’est votre brillance. C’est vous.

suite1
avatar
GABRIELAH

Nombre de messages : 440
Localisation : SEINE ET MARNE..92
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les potentiels du futur » par Adamus

Message par GABRIELAH le Jeu 19 Nov - 17:52

Par contre le Pakauwah est là pour vous aider à comprendre comment vous pouvez aller dans les autres dimensions, comment gérer votre énergie, comment vous connecter à vos aspects. C’est une expérience très précieuse. Ce n’est pas quelque chose que vous devez faire une fois de temps en temps ou une fois par mois quand nous sommes ici ensemble. Travaillez avec chaque jour. C’est étonnant. Vous découvrirez combien le Pakauwah est génial.

Et si vous avez choisi, par exemple, un écureuil comme Pakauwah, vous remarquerez quelque chose d’autre. Qu’arrive-t-il à l’écureuil ? Kathleen, pas que je vous choisisse, mais…

KATHLEEN: Il peut se transformer en quelque chose d’autre ?

ADAMUS: Absolument. Voyez-vous comme vous êtes géniale ? Il peut se transformer en quelque chose d’autre, et il le fera. C’est une observation intéressante à propos de la Nouvelle Energie. Simplement parce que vous avez dit faisons que le Pakauwah soit un écureuil, vous allez découvrir qu’il se transforme en un chien ou qu’il se transforme en un ours ou en un dauphin. Il commence à s’ajuster à vos énergies et aux énergies autour de vous, ainsi il commencera à changer de forme. Vous pourriez même découvrir qu’il se transforme en un humain ; qu’il se transforme en un type de créature extra-terrestre. Il ira dans votre passé et dans votre futur et il prendra des attributs énergétiques, il sera comme un caméléon. Il changera de forme. Il prendra de nouveaux attributs pour vous servir absolument.

C’est la beauté du Pakauwah. Généralement il revient à la forme qu’il avait quand vous l’aviez initialement créé. Si c’était un écureuil, il redevient un écureuil, jusqu’à un certain point. Et à un certain point il dira : « Je ne suis plus un écureuil. J’évolue vers quelque chose d’autre. » Et peut être qu’il sera plus que juste un autre animal. Peut être qu’il évoluera vers quelque chose de tellement différent que vous ne le reconnaitrez plus dans votre vieux mental. Ce sera intéressant quand vous en serez à ce point. N’essayez pas de forcer pour le redéfinir. Permettez-lui de prendre ces nouvelles formes. Et vous pourriez le voir avoir une tête animale et le corps d’un esprit – un corps non physique. Il pourra faire toutes sortes de choses étranges.

Tout cela est une manière de dire de vous attendre à l’inattendu, car vous êtes dans la Nouvelle Energie, et la Nouvelle Energie, nom de nom, est différente de l’ancienne énergie et vous voulez que ce soit ainsi. Qu’en serait-il si ce voyage était seulement le fait de continuer dans l’ancienne énergie, essayant seulement d’être un peu plus riche, un peu plus intelligent, un peu plus beau, un peu plus sexy ? Je crois que vous seriez frustré. N’est-ce pas ?

LINDA: Oui.

ADAMUS: Oui, oui. S’il vous plait dites moi oui. (Adamus glousse)

Ainsi, prenons un instant et ressentez l’énergie de votre Pakauwah, connectez vous à lui. Il était à l’extérieur. Il était dans les autres royaumes. Il était là tout le temps, il était avec vous à chaque pas que vous faisiez. Il ne s’est pas dissout, il ne flotte pas au loin ; il vous attend.

Amenez le Pakauwah à l’intérieur.

Aujourd’hui prenons une direction différente avec le Pakauwah. Allons à l’intérieur, dans votre corps. Vous dites : « Bien, comment pourrais-je mettre ce gros éléphant dans mon corps ? » Ah ha !

a) il pourrait changer et prendre une forme différente.

b) Qui a dit qu’un éléphant est plus grand que vous ? Qui a dit…quelqu’un a dit. Quelqu’un a dit que les éléphants sont énormes. Ainsi vous pensez : « Oh je ne peux pas mettre cet éléphant, mon Pakauwah, dans mon corps. J’exploserais. » Peut être pas. Peut être que vous pouvez vous transformer ou il pourrait le faire ou vous deux, pourriez le faire.

Vous allez demander à votre Pakauwah d’aller dans votre corps physique. Pourquoi ? Car vous n’y avez pas été depuis longtemps. Vous n’y avez pas été. Vous laissez les médecins y allez. Vous laissez ces sondes aller dans les différentes parties de votre corps ou vous les laisser vous ouvrir. Mais vous n’avez pas été dans votre corps physique. Vous n’aimez pas nécessairement y aller.

Mais le Pakauwah, une de vos parties, peut y aller. Et que va-t-il faire ? Rien. Pas aujourd’hui. Mais, alors que vous apprenez avec lui, il ira dans votre corps et aidera à détecter les déséquilibres que vos autres parties connaissent, mais dont l’information n’arrive pas jusqu’à vous ; les déséquilibres qui ont un potentiel d’arriver mais qui ne sont pas encore manifestés. Le Pakauwah sera capable de comprendre comment votre physique, votre être mental, peut attirer ce que vous appelleriez des potentiels déséquilibrés ou des problèmes de santé, des déséquilibres mentaux.

Ainsi prenons une respiration profonde. Laissez votre Pakauwah aller à l’intérieur de vous. Inspirez-le.

(pause)

Voyage à l’intérieur de vous-même.

Maintenant, arrêtez-vous un instant avant que les choses n’aillent trop loin. Laissez allez les notions mentales de ce qu’est l’intérieur de vous car vous commencez à penser : « Est-ce qu’il doit aller le long de la veine L42 ? » vous savez : « Et devrait-il voyager ? » vous savez : « est-ce que mon Pakauwah veut aller dans mes intestins ? Dois-je l’empêcher d’aller dans mes oreilles, d’aller dans mes yeux ? » Laissez aller la partie factuelle maintenant. Vous êtes un être énergétique. Vous êtes un être énergétique qui a créé un corps physique. Laissez-le aller dans votre énergie, pas nécessairement dans votre être physique. Laissez-le aller dans votre être énergétique.

Donnez lui la permission, c’est tout ce que cette partie de vous a besoin, et laissez le flâner. Laissez le flâner aux alentours.

Vous êtes un royaume à l’intérieur. Votre partie physique est un royaume magnifique, il possède tellement d’attributs si vous pensez en termes d’énergie plutôt qu’en termes purement biologiques. Un des problèmes avec la science moderne actuellement – « si vous ne le voyez pas dans un microscope alors cela n’existe pas. ». Quoique ce soit en train de changer. Cela change rapidement actuellement, à cause du travail que vous et d’autres sont en train de faire. Il y a une reconnaissance des attributs énergétiques. Cela va continuer. Il existe des groupes, ils ne sont pas nombreux, mais il y a des groupes de médecins/métaphysicien qui commencent vraiment à comprendre le flux énergétique associé au corps physique.

Laissez votre Pakauwah aller profondément à l’intérieur maintenant. Laissez-le errer à l’intérieur de votre corps. Ne lui dites pas d’aller quelque part. Ne lui demandez pas de guérir quelque chose maintenant. Redevenez simplement familier avec votre corps. Ne vous attendez pas à entendre une voix. Ne vous attendez pas à avoir un rapport écrit. C’est juste une expérience élémentaire avec votre Pakauwah.

Au fait, oui, nous développerons d’autres de vos types d’aspects énergétiques. Pas nécessairement des Pakauwah, mais nous sommes au premier niveau. Nous développerons d’autres créations qui vous servirons, mais faisons déjà celle-ci. Faisons vraiment cette connexion avec le Pakauwah et comprenez qu’il travaille inter-dimensionnellement. Il est toujours là. Il peut aller dans votre corps. Il peut aller au niveau fondamental en vous – le système de communication de votre corps.

Le système de communication de votre corps est un réseau, élaboré mais simple, magnétique, électrique, de mouvements d’énergies, contenant de nombreuses sortes de physiques, de nombreuses impulsions allant vers l’extérieur. Votre corps possède ce merveilleux système de communication. C’est ce qui vous permet de faire plusieurs choses à la fois : manger, marcher, penser. Le corps émet constamment de petits signaux, de petites impulsions. Des millions et des millions par secondes partout sur le corps. N’est-ce pas incroyable que vous n’ayez pas à contrôler cela ou suivre tout cela ? Cela se fait tout seul. C’est un miracle de la réalité physique.

Le système de communication dans votre corps fonctionne plutôt bien tout seul. Mais parfois une partie cesse de communiquer avec une autre. Le cœur est célèbre. Il perd le contact avec les autres parties du système de communication, et en effet vous avez des sortes de maladie du cœur ou des attaques. Le cœur, le cœur physique, est aussi associé à l’énergie du cœur. Ce n’est pas votre âme, mais c’est une partie intégrante de vos ressentis et de vos sentiments. Parfois il perd la communication.

Sans aucun doute, il y a un grand fossé dans la communication entre le réseau de votre corps et vous - ne l’appelons pas votre mental, mais appelons le votre conscience. Vous savez, par exemple, dans le système de communication entre votre conscience et votre corps si je (Adamus frappe quelqu’un) vous frappe fortement… (Adamus glousse) Désolé, chérie. Si je vous frappe fort, vous vous en rendez compte. Le système de communication se met en place d’un coup sec.

La conscience dit : « J’ai été attaqué par cet Adamus. » - avec amour, avec amour – et il vous dit d’être alerte. Mais généralement votre conscience est tellement coupée du système de communication de votre corps. Le système fonctionne actuellement, mais il fonctionne avec peu d’énergie et de la très, très ancienne énergie. Et elle fonctionne avec le doute et la peur en tant que base.

En général, très généralement, les humains ont peur de leur corps, car le corps est source de douleur et le corps meurt. J’aurais aussi peur, si j’étais vous. Mais vous en arrivez à un point où vous vous rendez compte, tout d’abord, que la douleur est essentiellement une illusion, et que le corps pourrait mourir, mais en fait, la réalité est que vous avez eu cette série de morts physiques où vous mourriez – parfois dans de grandes douleurs, parfois vous partiez immédiatement – mais vous avez laissé votre corps derrière vous.

Dans la Nouvelle Energie ce n’est pas nécessaire. Vous emportez votre corps avec vous, pas que vous ayez besoin d’un corps de l’autre coté, mais vous emportez tous ses composants énergétiques, toute la sagesse du corps contenu dans la chair, qui n’est que de l’énergie, vous l’amenez avec vous. Pourquoi ? Il a quelques raisons. Vous êtes plus beau de l’autre coté. (Rires) Non, en fait c’est vrai. Les êtres qui n’ont jamais eu une vie physique sur Terre, sont comme éthéré, duveteux. En fait, ils ne sont pas très définis. Vous voyez des couleurs dans leur énergie, mais ils ne sont pas si définis que ça.

Si vous avez été sur Terre, et particulièrement si vous avez appris à prendre votre corps avec vous, vous êtes très défini. Et c’est vraiment bien de l’autre coté. Ce n’est pas quelque chose qu’ils peuvent acheter de l’autre coté, (Rires) Je m’en fous des règles de la mode qui ont cours. Et ils, vous savez, ils veulent cela. Et puis vous riez car vous dites : « C’est facile. C’est juste là sur la planète Terre. » (De nombreux rires) « Faites un voyage joyeux ! À dans 10 000 vies ! » (Plus de rires)

Ainsi, c’est important de vous reconnecter à votre corps. Si vous choisissez l’ascension, vous allez amener votre corps avec vous. C’est une bien meilleur chose à faire. Il n’y a rien de pire que de laisser vos os, vos vieux os, enterrés dans le sol. C’est une manière sûre et magnétique de vous ramener sur Terre. Si vous avez vos os dans le sol et qu’il y a encore de l’énergie dans ces os, cela cause une autre incarnation. En fait, c’est certainement une des plus grandes causes de réincarnation, même si l’être ne veut pas se réincarner. Leur corps les aspire – ça et les amoureux rejetés. (Rires) Ils sont attirés sur Terre.

Ainsi, votre Pakauwah, quand vous l’invitez à l’intérieur de vous, il va à l’intérieur et vous aide à vous reconnecter avec le système de communication de votre corps. Le système de communication ne parle pas un langage humain. Malheureusement, il ne parle pas français. Il ne parle pas anglais. Mais il créé une dynamique, un schéma et une familiarité, et je veux que vous y retourniez. Je veux que vous redeveniez familier avec l’énergie de votre corps.

De nouveau, ne commencez pas à étudier des livres de biologie. Vous n’avez pas besoin de suivre des études de médecine. Cela concerne les énergies de votre corps, et cela concerne la capacité de vous reconnecter avec cette partie de votre corps qui a toujours eu et qui sait encore comment se rééquilibrer elle-même. Faire repousser des membres – c’est une capacité que votre corps possède et il en existe une preuve scientifique. Mais plus que tout autre chose, énergétiquement c’est absolument là. Cela a été mis de coté, enfermé et c’est considéré comme un des grands mystères. Pour activer cette possibilité il suffit de se donner la permission et de se reconnecter à soi même. Votre corps se guérit lui-même.

Si vous le faites seulement pour perdre quelques kilos ou avoir l’air plus jeune, vous devriez y réfléchir. Mais si vous le faites pour réparer ou régénérer votre système biologique pour pouvoir passer plus de belles années sur Terre, prenant plaisir à ce que vous avez oublié de prendre plaisir avant ça – les centaines de vies avant celle-ci – alors votre corps dira: « Oui ! Oui ! » Et vous prendrez une profonde respiration et direz : « Je suis ici pour jouer. Je suis ici pour avoir du plaisir. Je suis ici pour m’amuser et être abondant – abondant de toutes les manières possibles, pas seulement avec l’argent mais abondant de toutes les manières possibles.

C’est la voie naturelle. Cette autre voie – la souffrance, le manque, la maladie – n’est pas naturelle. Ce n’est pas naturel. C’est en fait une déformation, un mensonge et il y a besoin de beaucoup plus d’énergie pour vivre de cette façon que de vivre comme un être souverain.

Ainsi prenez une profonde respiration et bénissez votre Pakauwah pour qu’il aille à l’intérieur, dans l’énergie de votre corps et fasse la connexion avec le système de communication de votre corps. Maintenant votre Pakauwah peut commencer à reconnecter cela à votre moi conscient dans cet Instant Présent. Ne vous attendez pas à ce que votre santé change soudainement. Sachez qu’elle changera. Sachez qu’elle changera.

Il y a quelqu’un ici, si cela ne vous dérange pas – s‘il vous plait levez vous – il y a quelqu’un juste ici qui peut vous dire que ce que je dis est vrai. (L’audience applaudit alors que Garret Annofsky se lève)

Bon, On, Garret, pourrait le formuler d’une manière différente de la mienne, mais il sait qu’il devait revenir à lui-même. Oui, il a bénéficié de l’assistance de médecins et de l’amour d’Andrah, qui n’a pas encore changé son nom. (NdT : Adamus avait suggéré à Andrah qui s’appelle en fait Norma Delaney, de changer son prénom.) Il avait l’amour de Shaumbra. Mais il a du revenir à lui-même, sachant que tout est là. Tout est là. Il n’a pas pris de médicaments exotiques ou étranges. Il n’a pas bu des eaux bizarres. Il n’a pas récité des mantras ni chanté, et il n’a pas beaucoup pleuré non plus. Il n’a fait appel à moi que pour jouer aux échecs Nouvelle Energie. C’est une chose merveilleuse. Il est allé à l’intérieur. Il a fait les choses d’une manière simple. « Je Suis Ce Que Je Suis et le serai toujours. » Cela a envoyé un message au réseau de son corps et à son système de communication. Il n’a pas travaillé avec un Pakauwah comme vous allez le faire, mais il est allé à l’intérieur et a dit : « Je Suis Ce Que Je Suis. » et son corps a entendu cela. Merci.

GARRET: J’ai eu la même note que vous ! (Comparant la couleur de leurs vestes)

ADAMUS: Oui, oui. (Adamus glousse) Mais ma note disait : « Portez un costume coûteux. » Je ne sais pas, (Adamus parle de la veste de Cauldre) elle ressemble à celle d’un cadre supérieur qui va camper ! (De nombreux rires, Adamus glousse)

Ainsi prenons une profonde respiration et ressentez vraiment l’essence de votre Pakauwah. C’est vous. C’est un aspect. C’est votre brillance. C’est vous.

suite2
avatar
GABRIELAH

Nombre de messages : 440
Localisation : SEINE ET MARNE..92
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les potentiels du futur » par Adamus

Message par GABRIELAH le Jeu 19 Nov - 17:58

Bon, alors qu’il va à l’intérieur et travaille pour vous, et alors qu’il travaille pour vous dans l’état de rêve et tout le temps, permettez-lui de changer de forme. De nouveau, n’espérez pas qu’il vous parle, mais cela ne veut pas dire qu’il ne communique pas. Il y a une grande différence. Parler est une forme de communication très, très grossière. Extrêmement grossière. Ce serait comme la différence entre une personne qui chante un air par opposition à une symphonie immense avec des centaines de musiciens talentueux et des chanteurs jouant ensemble. Vous voyez, le langage est plat. A une époque le langage était beaucoup plus riche – à l’époque Atlante, Lémurienne, le langage était chantant – et maintenant le langage est plat. Nous allons bientôt faire chanter Cauldre. (Rires) Nous chanterons un Shoud entier ensemble ! Cela te sera inconfortable – pour Cauldre – absolument.

Ainsi, maintenant, prenez une respiration profonde et laissez simplement votre Pakauwah faire ce qu’il doit faire. Faites ce que vous devez faire. Faites ce que vous devez faire.

La gestion de l’énergie.

Bon, si vous étiez le capitaine d’un bateau, auriez-vous en fait un contrôle sur votre équipage ? Leur diriez-vous ce qu’ils doivent faire, quand le faire et ce qu’ils seront payés pour le faire ? Roger.

ROGER: Oui.

ADAMUS: Oui. Bonne réponse. Excellente réponse, car il y a ici un élément important. Vous êtes le capitaine du bateau et il y a tous ces autres humains, et si vous ne définissez pas vos attentes aux autres humains, ils ont tendances à se mutiner, à prendre le pouvoir. Ainsi vous devez être très clair concernant le commandement, votre équilibre et vos attentes. Malheureusement vous devez planifier pour eux.

En fait, Shaumbra est un peu différent. Je ne rentrerai pas dans cette discussion maintenant, mais vous n’avez pas besoin de tout planifier, vous devez seulement les laissez aller pour qu’ils découvrent la Nouvelle Energie par eux même. Des conflits sont parfois créés, oh, c’est une dynamique intéressante, mais en fait c’est une bonne chose. C’est une bonne chose. Vous savez, vous mettez ensemble un Shaumbra avec un autre et vous obtenez un peu de colère, des désaccords, parfois. Oh, beaucoup d’amour, mais il y a aussi beaucoup de désaccords. Pourquoi ? Car vous traversez tous une période très stressante. Actuellement, vous traversez de nombreux changements, et d’une certaine manière vous testez l’autre personne. Vous avez parfois des problèmes venant de vies passées avec eux. Tout ça sous le déguisement du commandement (leadership) et toutes ces autres choses, mais ce n’est pas la vraie raison. La raison est le stress extraordinaire qui a lieu.

Mais ça c’est au delà de notre discussion. Capitaine du bateau, oui. Ce devrait être clair pour toutes les personnes qui travaillent pour vous que vous êtes le capitaine du bateau. Vous êtes au sommet. C’est vous qui prenez les décisions.

Maintenant, la question est, étant le capitaine de votre propre bateau – votre corps, mental, âme, vos aspects passés, toutes vos parties – exercez-vous le contrôle ? Timothy.







TIMOTHY: Oui ?

ADAMUS: Non, vous ne l’exercez pas. Mais merci d’avoir répondu. Non, vous ne l’exercez pas, mais – et j’utilise cela comme exemple ; je n’essaie pas de viser quelqu’un – mais, non vous ne l’exercez pas, car toutes ces parties sont vous. Vous n’avez pas d’autres humains à l’intérieur de vous. Il n’y a pas leurs intentions cachées, leur désir de se nourrir, de voler votre pouvoir et toutes ces autres choses que font les humains. C’est vous. Vous êtes le capitaine de votre propre bateau. Chacune de vos parties – chaque partie de votre corps, de votre mental et votre esprit – vous aime absolument. Les autres personnes ne vous aiment pas nécessairement, mais chacune de vos parties vous aime.

Vous n’êtes plus en communications avec les autres parties de vous-même. Elles ne vous respectent plus à cause de la manière dont les choses ont été faites. Vos autres parties ne vous respectent plus de la manière dont elles l’ont fait ou de la manière dont elles aimeraient le faire. Mais elles veulent le faire.

Et pour rendre tout ça plus compliqué, vous ne vous faites plus confiance, ainsi vous n’êtes plus en état de grâce avec vous-même, avec ces parties de vous et c’est pourquoi les nombreuses communications dans votre mental, dans votre corps et certainement avec votre esprit ont été coupées. Certainement avec votre esprit. Vous avez perdu confiance avec vous-même et ainsi vous vous êtes isolé dans ce petit être. Petit être. Vous ne faites pas confiance à qui vous êtes vraiment.

La première personne blessée, en effet, de manière évidente c’est votre esprit, votre âme. Ce n’est pas que vous…J’entends parfois dire : « C’est voulu que nous oubliions. » Bon, allez ! S’il vous plait ! Vraiment ! Vous avez délibérément oublié ? Vous avez voulu oublier qui vous êtes ? Qui vous a dit ça ? Pourquoi le croyez-vous ? C’est en fait la vraie question. Non, non, non.

Vous avez perdu confiance et n’êtes plus en communication avec vous-même. Ainsi vous avez perdu toutes les connexions avec votre esprit. Il est toujours là. Il est toujours là, il a toujours été là, mais vous vous êtes arrêté de communiquer avec lui, avec toutes les parties de vous-même. Vous ne faites pas confiance à votre corps. Vous ne faites pas confiance à votre mental. Vous n’avez pas la moindre idée concernant votre esprit. Vous l’avez longtemps recherché et ce fut d’une certaine manière un jeu intéressant – « Cherchons l’esprit. » Chercher où ? C’est vous. Vous dites : « Moi ? L’esprit?” Absolument. L’esprit qui n’est plus en communication avec lui-même, à cause du manque de confiance.

Ainsi vous voilà, capitaine de votre bateau et vous avez tous…et je ne parle pas seulement de vous. Je parle…disons que je parle seulement aux autres qui liront ceci plus tard. (Rires, Adamus glousse) Vous êtes le capitaine de votre propre bateau, vous ne communiquez plus avec vous-même, et vous avez ces idées bizarres à propos de Dieu et de la spiritualité. Ces idées sont une des choses les plus difficiles auxquelles nous avons à faire, en travaillant avec vous, à dépasser – dépasser ces anciens concepts de Dieu, venant de vies passées.

Aujourd’hui, j’ai entendu une discussion à propos de Rome, c’est un lieu étonnant. J’aime y aller. Mais il y a tant d’anciens conditionnements à cause de l’église, concernant ce qu’est Dieu. Ce n’est pas du tout, ce n’est même pas du tout ce que de nombreux humains se rendent compte . Ainsi vous n’êtes plus connecté avec cette partie de vous.

Vous savez, ma définition de Dieu, en fait…elle n’est pas unique. Ce n’est pas ce grand homme blanc en colère avec une barbe qui est au ciel. C’est le Dieu de quelqu’un, mais heureusement ce n’est pas votre Dieu.

Et si Dieu était les potentiels accumulés du passé – tout ce qui fut et aurait pu être – tous les potentiels du passé et tous les potentiels du futur, tout ce qui pourrait être ? Et si Dieu était toute chose sauf ce moment ?

(Pause)

Les potentiels – chaque potentiel, incluant les choses que vous avez expérimentées et celles que vous n’avez pas expérimentées et celles que vous allez expérimenter et celles que vous n’allez pas expérimenter – et si Dieu était cela ? Et vous qui êtes Dieu aussi êtes ici dans le moment présent amenant ces énergies, les amenant dans la réalité à ce moment, les amenant dans vous ? C’est seulement une idée, quelque chose à laquelle vous pourriez penser pendant quelques nuits quand vous essaierez de dormir.

Ainsi de toute façon, Shaumbra, vous en êtes au point où vous allez, de nouveau, avoir confiance en vous. Chacune de vos parties – votre corps, votre mental, votre esprit, vos aspects, le Dieu intérieur, votre divinité, chacun des potentiels expérimentés ou pas, chaque potentiel à venir – veulent vraiment vous servir. C’est vous. C’est vous.

Ainsi vous arrivez au point d’être ici maintenant et de dire : « je dois me faire confiance. Je dois vraiment laisser aller. » Laisser aller vraiment. Non pas laisser aller à un autre être ou à votre Pakauwah ou à votre partenaire ou à quelque Dieu dont vous n’avez aucune idée de ce qu’il est – Comment pourriez vous laisser aller ? Alors vous laissez aller. Que se passera-t-il ? Que se passera-t-il quand vous laissez aller ?

SHAUMBRA (une femme): Vous avez peur.

ADAMUS: Pardon ?

SHAUMBRA (une femme): Au début cela fait peur.

ADAMUS: c’est plutôt effrayant – vraiment effrayant ; en fait c’est la chose la plus effrayante que vous n’ayez jamais traversée - plutôt effrayant. Vous serez mis sans dessous dessus. Toute votre conscience sera secouée, ébranlée. C’est comme quand vous n’êtes plus aligné, vous êtes secoué, ébranlé. Parfois quand votre voiture a un problème de parallélisme, à une certaine vitesse votre voiture est secouée, alors que faites vous ? Vous ralentissez. Et vous que faites vous ?

SHAUMBRA: Vous respirez et accélérez.

ADAMUS: vous respirez. Vous accélérez et respirez. J’adore ce groupe ! (Rires) J’adore ce groupe ! Oui ! Vous prenez une profonde respiration et laissez aller, laisser aller veut dire accélérer. Appuyer sur les freins veut dire ralentir, se restreindre, arrêter le flot. Non, vous laissez aller.

Est-ce que votre vie va changer ? Est-ce que votre vie va changer ? Absolument. Elle changera absolument. Êtes-vous d’accord avec cela ? Ou essayez vous de définir ce que seront les changements ?

SHAUMBRA: Je ne le pense pas.

ADAMUS: Oui, vous le ferez. (Rires) Il n’y a aucun doute que vous essayerez de définir le changement. Mais ce n’est pas un problème. Mais ce n’est pas un problème tant que vous savez que ça ne se passera pas de la manière dont votre partie humaine s’y attend ou le veut. Lors d’une de notre prochaine session, nous parlerons de la différence entre votre moi humain créatif et votre moi de l’âme et pourquoi il existe une apparente contradiction au moins sur le court terme.

Ainsi laissez aller. C’est le cours de base sur l’énergie. Nous en avons déjà parlé, et vous y avez pensé. Mais le problème est que vous y avez pensé. Vous pouvez bien en parler mais vous ne l’avez pas vécu pleinement. Je sais que vous êtes plusieurs à avoir fait de grands pas, mais maintenant nous allons le vivre – vivre dans ce lieu où vous avez totalement confiance en vous-même.

J’évoquerai chacun de vos problèmes. Chaque erreur que vous n’ayez jamais faite. Chaque fois que votre corps a été déséquilibré, chaque fois que vous vous êtes rendu ridicule, aviez eu de mauvaises vies et faites des choses répréhensibles – j’évoquerai ces problèmes. Comment pouvez-vous vous faire confiance alors que vous avez fait toutes ces erreurs ? Ah ! Veuillez définir ce qu’est une erreur. Définissez ce qu’est une erreur.

Ainsi je vous encouragerai constamment à retrouver votre confiance. Pas de contrôle. Le capitaine d’un bateau contrôle son bateau ; par contre vous comme capitaine de votre propre destin, vous n’avez pas besoin de le contrôler. Il se trouvera que vous serez le rêveur, le créateur, l’être qui imagine, et laissez toutes les autres parties faire ce qu’elles doivent faire pour soutenir cela. Il y a besoin que de peu de structure. C’est de cœur dont cela a besoin. C’est de ressentis dont cela a besoin. Il n’y a pas besoin que le cerveau regarde comment créer des schémas pour amener quelques dollars de plus dans votre vie. C’est vivre avec passion et manifester d’une manière bien plus simple – d’une manière bien, bien, bien, bien plus simple.

Prenons une respiration profonde ensemble.

(pause)

Les faits

Alors que nous avons parlé de mode plus tôt David, de quelle couleur est la chemise que je porte ?

DAVID: Bleue.

LINDA: Allez-vous faire cela, dois-je apporter le micro ?

ADAMUS: En effet. En effet. Linda courra avec le micro.

DAVID: Bleue.

ADAMUS: Bleue, en effet. Oui c’est ça. Gabriella où es-tu ?

GABRIELLA: ici.

ADAMUS: ici. Où est-ce ici ?

GABRIELLA: Ici dans mon Maintenant.

ADAMUS: Comment appellent t-ils cela ?

GABRIELLA: Ah, Cold Creek Canyon.

ADAMUS: Cold Creek Canyon, absolument. Et Elizabeth… (À Linda) Cours, cours, cours (plus de rires)

LINDA: Soyez gentil. Il y a plus qu’une Elizabeth.

ADAMUS: Quel type de voiture conduisez-vous ?

ELIZABETH: une BMW.

ADAMUS: B-M-…c’est bien !

ELIZABETH: Merci.

ADAMUS: BMW. Ainsi, voilà trois faits qui ne sont pas vrais du tout – qui ne sont pas vrais du tout.

Bon, une partie est vraie, mais la plus grande partie n’est pas vraie. C’est le prochain pas que nous allons faire. Et vous aurez besoin de confiance, c’est la raison pour laquelle j’ai parlé de confiance. Et vous aurez besoin d’une connexion avec votre Pakauwah pour être multidimensionnel et pour commencer à comprendre que rien n’est plus un fait. Rien.

L’humanité aime se concentrer sur les faits, aime s’ancrer dans les faits. Elle dit : « C’est comme c’est. » le mental adore cela. En fait, vous et vos autres parties aimez cela d’une certaine manière.

Les faits. Les faits vous donnent ce que vous croyez être de la clarté, mais en fait ils vous limitent. Vous dites : « Fait : le soleil se lèvera demain. » Peut être pas. Vous êtes quelques uns, en fait, à avoir brillamment pensé quand je suis arrivé et fait l’introduction, vous avez dit : « Hum, Adamus a dit que c’était dimanche le 8 novembre », peu importe l’année que j’avais dit. C’est en fait un fait, quelque part. Quelque part, pour certains Shaumbra qui écoutent. Et ce n’est pas un fait, car c’est incomplet. Incomplet.

Une des plus grandes transitions de l’ancienne énergie vers la nouvelle est que ce qui était un fait ne l’est plus. Ce sera une chose qui sera difficile à gérer à moins que vous ne vous fassiez confiance, à moins que vous ne travailliez à la gestion de votre propre énergie – comment se connecter à quelque chose d’aussi simple qu’un Pakauwah. Eh bien, c’est seulement un aspect animal imaginaire ou réel de vous-même.

Ainsi les faits s’en vont, et cela se représentera à vous encore, encore et encore, et ce sera un défi pour votre mental, et vous direz : « mais ceci est un fait. » que le sol est en bois. Est-il vraiment en bois ? C’est vrai en partie. Une partie de toute chose est vrai, même si c’est entièrement un mensonge. Et votre mental commence à dire : « Mais, mais… » C’est le moment de prendre une profonde respiration.

Votre mental a été programmé avec des schémas, des structures et certains systèmes de croyances. Si vous pouvez prendre ce modèle de développement du mental, l’intensité, la croyance cachée derrière cela et l’appliquer à vous-même et à votre âme, ce serait extraordinaire – aussi longtemps que vous auriez implanté quelque chose dans le système qui dise : « A un certain point je me permettrais d’aller au-delà de cet intense système de croyance. » Le mental est un système de croyance – très intense, très réel. Vous avez fait un travail brillant. Le mental est si intelligent qu’il a créé un aspect de lui-même qui croit en lui-même, qui compte sur lui-même et qui peut, en fait, éteindre toute autre chose pour ne voir que lui-même.

Mais ne croyez-vous pas, qu’en créant brillamment le mental, vous avez aussi créé ce petit mécanisme, ce petit appareil qui le libère de lui-même ? Ne pensez-vous pas que vous ayez fait cela ?

Vous avez bien fait cela. Vous avez bien fait cela. Il y a un petit mécanisme là dedans. Il y a un mécanisme, pour ainsi dire, dans les propres schémas du mental – c’est juste un petit bouton, disons – et c’est le petit bouton qui libère le mental de lui-même. Mais devinez quoi ? Vous étiez suffisamment brillant pour créer ce mécanisme qui vous permettra d’exploser au-delà du mental – je dis exploser car se sera ce qui se passera. Il y a tellement d’énergie liée à l’intellect, au mental. Elle explosera quand vous l’ouvrirez.

Mais aussi intelligent que vous étiez en créant ce mécanisme, ce mécanisme de libération – le mental est vraiment intelligent car vous l’avez créé et le mental dit : « Ne touche jamais ce bouton ! » (Rires)

Ainsi, c’est un cercle vicieux. Vous savez que c’est là. Vous le sentez. Vous savez que la libération des systèmes de croyances, des structures est là mais vous avez mis un garde à la porte qui ne doit pas croire le baratin que vous lui raconterez, peu importe quoi. Ainsi si vous vous montrez à la porte devant le garde – les gardes, il y en a une pleine armée – vous vous présentez et dites : « hey, c’est moi. Il est temps de partir. » Ils ne vont pas vous croire.

C’est un jeu brillant, mais qui est le Dieu ? Les gardes ? Non… non, pas les gardes. Vous l’êtes. Vous êtes le Dieu. Vous êtes le créateur. Vous êtes celui qui peut choisir sa propre réalité. Vous pouvez choisir tout ce que vous voulez. Vous pouvez annuler n’importe quelle programmation, n’importe quelles cassettes, n’importe quels systèmes de pensées, n’importe quel conditionnement, simplement en prenant une respiration et en vous faisant confiance. Prendre la respiration est facile, vous faire confiance est très, très difficile – très, très difficile – ou pas. Ou pas.

Alors que vous continuez à vous aventurer dans la Nouvelle Energie, vous tous êtes énormément aidé, mais alors que vous continuer à vous aventurer, vous allez trouver que les faits ne sont plus des faits. Tout ce que l’on vous a dit concernant la physique, les sciences, la médecine, l’architecture, vos écrans de télévision, n’importe quoi, n’est plus vrai, car vous ne voyez qu’un aspect ou un potentiel de ce que c’est et il y a tellement plus. Tellement plus.

Cette chemise peut vous sembler bleue, mais réellement dans les autres royaumes – les yeux qui la regardent dans les autres royaumes – la voient comme quelque chose de totalement différent. Soit ils ne voient pas les couleurs, comme défini par la nature physique humaine, ils verront ce bleu plus dans les tons jaunes et probablement vert, selon où ils sont et ce qu’ils font. Ils ne voient pas de couleurs dans les autres royaumes – ils ne les voient pas comme vous – ainsi est elle bleue ? Demandez à un ange. Il vous répondrait : « Bien sur que non. » Ce serait probablement orange. Qui sait ? En plus de ça, pour eux il est difficile de voir car ils regardent les schémas énergétiques. Ils ne voient pas la réalité physique.

Je suis aussi près que peut l’être un ange pour être et voir dans la nature physique, car Cauldre a permit à ses yeux d’être ouverts. Ainsi maintenant je peux encore voir vos énergies, mais je vois aussi vos beaux visages.

Ainsi, tous les faits vont commencer à se dissiper. L’intellect va commencer à se dissoudre, et vous allez vous sentir désespéré et stupide parfois. Vous allez rater des rendez-vous (rires). Vous allez oublier des noms. Et quelqu’un va vous dire – et vous allez le croire pour un temps – quelqu’un va vous dire que vous devenez vieux, ou que vous passez trop de temps dans ce truc de culte dont vous faites partie, ou quoi que ce soit d’autre. Et, pour un petit moment, vous allez le croire, et particulièrement cette partie concernant le fait de devenir vieux. Mais vous ne l’êtes pas. Et ne vous précipitez pas pour aller acheter des médicaments, des vitamines et toutes ces choses pour neutraliser le vieillissement car votre corps sait déjà comment faire cela si vous le laissez faire. Si seulement vous le laissez faire.

Ainsi, tous les faits vont commencer à changer et cela vous désorientera beaucoup. Toutes les choses vont commencer à s’éclipser. Oui, vous saurez toujours conduire votre voiture, il y a aura une de vos parties qui aura la sagesse de savoir quand ne pas laisser partir la mémoire concernant la conduite automobile. (Rires) Vous laisserez aller d’abord les autres choses.

Les faits vont commencer à changer et vous vous rendrez compte que le monde autour de vous est bâti sur des faits qui ne sont pas nécessairement vrais. Bien que cela semble être exotique et séduisant, ce sera parfois effrayant, car le monde tel que vous le connaissez se dissoudra.

Par quoi sera-t-il remplacé, nous en discuterons plus tard, mais comprenez que vous êtes assez brillant pour ne pas simplement aller dans le néant.

Les faits s’en vont. Les faits s’en vont. Les lois de Newton, tellement acceptées par tout le monde, s’en vont, et peut être légitimement. Newton l’a lui-même dit que c’était un état temporaire, tout ce truc de cause et d’effet, de gravité et toutes ses autres théories. Il a dit : « C’est seulement un potentiel, un qu’en fait, nous avons choisi et que nous avons actualisé ensemble, mais ce n’en est qu’un. » Mais cela commence à partir.

Vous vous êtes senti avoir le vertige récemment ? Vous êtes vous senti un peu déconnecté récemment, pas nécessairement de vous-même, mais des autres choses ? C’est parce que les faits sont en train de changer.

Vos journaux parlent de faits. Ce ne sont pas des faits, ce sont des systèmes de croyances limités. Vraiment. Vraiment. Vous lisez des faits dans des livres et vous les absorbez d’une manière hypnotique en croyant qu’ils sont la voie : « C’est un fait. C’est là dans le livre. » J’ai écrit des livres qui ne contiennent aucun fait, mais ça ne rend pas ce livre faux. C’est seulement une perspective différente, et les perspectives vont commencer à changer maintenant.

Ainsi, prenons une profonde respiration. Votre Pakauwah et votre confiance en vous-même vont vous aider à vous ajuster au fait que les faits ne sont plus des faits. (Rires)

La confiance

Suivant…nous surveillons ici le temps que nous passons avec vous, bien que le temps soit un non-fait. Il vous sert jusqu’à un certain point… jusqu’à un certain point. Il aide à maintenir d’une certaine manière les choses stables, mais vous êtes vraiment des voyageurs temporels. Vous êtes en train de le faire maintenant, en fait. Vous êtes en train de le faire maintenant. Ce système de communication a été coupé ainsi vous pensez que vous n’êtes qu’ici. Vous faites des allers retours. Le Pakauwah qui est allé dans votre corps, il est aussi, alors que vous êtes ici, allé dehors et il voyage dans le temps. C’est une chose étonnante. Voyager dans le temps est parfois plus amusant que toute expérience humaine, à part quelques unes auxquelles je pense. Mais le voyage dans le temps…oh, nous l’aborderons dans un de nos cours. Je désire continuer avec notre discussion du jour.

Ainsi, prenons une profonde respiration et comprenez que vous pouvez vous faire confiance de toutes les manières possibles – de toutes les manières possibles. Vous répétez les mots : « Je suis Dieu aussi. » quand allez vous le vivre ? « Je suis Dieu aussi. » veut dire avoir confiance en tout. L’aspect humain a certaines attentes et les choses ne se passent pas toujours de la manière dont monsieur ou madame Humain aimerait que les choses se passent. Mais cela fonctionne. Cela fonctionne. C’est la confiance. C’est la confiance.

C’est intéressant, si vous n’avez pas confiance en vous, que reste-t-il ? Des vies en faisant confiance aux autres ? Des vies doutant de vous ? Si vous ne vous faites pas confiance, je soutiens que vous n’existez pas. Vous n’existez vraiment pas. Vous mettez votre énergie partout ailleurs ainsi vous n’existez pas. Cela ne veut pas dire que vous êtes mort. Vous n’existez tout simplement pas.

Le futur et le destin

Ainsi, aujourd’hui faisons un voyage ensemble. Lors de notre dernière session, nous sommes allés dans le passé et vous avions ouvert des portes. Nous avons ouvert des portes du passé, et parfois vous vous attendiez à cette grande charge d’énergie, vous vous attendiez à des éclairs et toutes ces choses. Parfois les changements se passent à des niveaux tellement beaux, à des niveaux qui apparaissent subtils et à des niveaux qui ne sont pas perceptibles par votre système de communication actuel, de manière que vous ne vous rendez pas compte de ce qu’il se passe réellement. Mais les changements ont lieu.

Ainsi quand le mois dernier, vous aviez ouvert les portes et permis aux potentiels du passé de venir vous rendre visite dans le Maintenant, je soutiens que vous aviez permis à la moitié de votre moi divin de venir en vous en permettant ces potentiels. Par le passé vous avez eu certaines expériences – vous avez été renvoyé d’un emploi, par exemple. C’est une bonne chose. Tobias en a parlé et j’appuierai cela. Tôt ou tard, chers amis, vous devriez sortir de cette grille de conscience de masse d’esclavage – oui, j’en parle de cette manière. C’est l’esclavage des temps modernes. S’il vous plait. S’il vous plait, ils vous disent que vous êtes libre, mais vous ne l’êtes pas. Vous le savez. Ils disent : « Oh, vous pouvez faire tout ce que vous voulez. » Essayez de le faire rien qu’une seule fois. Vous n’êtes pas libre. C’est de l’esclavage et nous jouerons aussi avec cela. Nous irons au-delà de ça.

Vous finirez par travailler pour vous-même ou au moins faire quelque chose que vous aimez absolument. Mais si vous êtes dans cet emploi et ce cycle…Je n’arrive pas à croire que cela existe encore sur Terre aujourd’hui, et en fait cette situation empirera. Le système horaire d’esclave, travailler pour quelqu’un d’autre, travailler pour « nourrir son homme », la paie, et être assis… grand Dieu, si vous êtes assis dans un box, allez y le lundi avec une masse, et abattez votre box. (Rires) et puis trouvez un bon avocat, allez en justice et dites : « C’est inhumain de mettre quelqu’un dans un box. » et puis attaquez en justice pour beaucoup d’argent et vous allez probablement gagner. Soit ça, soit vous aurez eu du bon temps en le faisant. Mais c’est tout faux. C’est tout faux.

Ainsi nous sommes allés dans le passé. Nous avons ouvert les potentiels – ceux qui n’ont jamais été actualisés ou réalisés, mais qui étaient encore là. Leur énergie est là, leur amour est là. C’est un aspect avec lequel vous n’avez jamais communiqué, ainsi nous l’avons amené.

Aujourd’hui, allons dans le futur…dans le futur. Cela soulève une question intéressante avant que nous allions à l’extérieur. Est-ce que le futur est prédéterminé ? Non. En faisant un sondage des humains sur Terre, pour environ 99,7 pourcent le futur est absolument prédéterminé. Ils le permettent. Ils le choisissent. Ainsi si vous regardez de notre perspective ils suivent un schéma de destin.

Bon, le destin est auto-destin d’une certaine manière, car à un certain point, ils le choisissent. Ils ont laissé d’autres personnes gérer leurs vies. Ils ont permis à leurs aspects de gérer leurs vies. Ils ont abandonnés. Ils n’ont pas seulement laissé aller le contrôle d’eux-mêmes - ils sont aussi des êtres qui contrôlent énormément – à tous les autres, ils ont abandonnés. Ils ont capitulés. Ainsi ils sont liés au destin. Ils suivent leur chemin karmique, ils permettent que cela ait lieu. Ils disent : « C’est mon karma. » même s’ils n’utilisent pas le mot karma.

Ils croient en la progression linéaire de l’âme et ils la suivent. Stupidité, se marier, comme s’ils devaient le faire, comme si Dieu le leur avait fait faire, comme s’ils n’avaient pas le choix. Ils croient aussi dans le destin de la conscience de masse, qui est très, très épais, très, très lourd, il est dur de sortir de cette matrice, de cette grille – ou pas. Ce pourrait être aussi facile que de faire un choix, mais alors votre vie changera. La plupart des humais ne veulent pas cela. Je ne suis pas critique, je suis un observateur. N’aimez vous pas cela ? Je ne critique pas, j’observe seulement. (Rires, Adamus glousse)

Ainsi ils vivent aussi une vie prédéterminée, s’ils ont des systèmes de croyance très puissants, particulièrement les systèmes de croyances religieux et spirituels, cela crée la réalité. Ils croient qu’ici est le chemin du paradis et de l’enfer et que ce sont deux directions. C’est le destin. C’est le destin avec deux choix, mais ce sont les seuls choix qu’ils se donnent.

Ainsi la plupart des humains vivent une vie prédéterminée et en fait, la plupart des humains croient au destin. Ils croient en un Dieu nul qui choisit pour eux leur destin et leur dit ce qui arrivera. Et ils ne se tracassent pas…vous savez, aussi limité qu’est le mental, même un mental pas très fort pourrait s’arrêter et penser : « Bien, pourquoi l’Esprit s’en fait de toute façon. Pourquoi l’Esprit voudrait que je fasse toutes ces choses ? Quoi, pour me prouver à qui ? Pour quelle raison ? » Peu importe la logique, ce n’est pas logique. Cela n’a aucun sens. Mais la programmation, l’hypnose, les couches sont si fortes, cela rend des hommes et des femmes qui seraient autrement brillants, cela les rend très stupides.

Ainsi…la plupart des humains vivent dans les filets du destin, mais ils ne le doivent pas. Ils ne le doivent pas. Ils sont comme un poisson hors de l’eau. Oh, vous savez ce que c’est que de vivre hors du destin. Vous avez déjà eu cette expérience par le passé quand on vous a dit : « Vos guides sont partis. Il n’y a plus de règles. Vos contrats sont terminés. » N’est ce pas le destin ? N’était-ce pas amusant pendant une courte période, puis c’est devenu vieux ? C’est un destin auto imposé. Mais ultimement, il n’en existe aucun. Mais si vous avez vécu sous le toit du destin, cela devient en fait un peu confortable après un certain temps. Cela devient plus confortable après un moment, et quand il n’y a plus de destin, vous vous sentez nu, exposé et vulnérable, très vulnérable. Mais il n’y en a pas. Il n’y en a vraiment pas.

Ainsi que vous réserve le futur, où nous voyagerons dans un instant. Et en fait, nous allons réellement voyager là dehors. Et nous ne le ferons pas ! (Rires) Rien n’est plus un fait. Très fluide – très, très fluide – et c’est une bonne chose.

Les potentiels

Ainsi qu’est ce qu’il y a là dehors ? (L’audience répond : « L’énergie…les potentiels. ») Les potentiels. Les potentiels. Absolument. Absolument.

Devant chacun d’entre vous se trouve un champ de potentiels qui est plutôt limité, en fait. Ce champ de potentiel vient ou a été créé par ce qui est arrivé avant. Chaque fois qu’une action est faite ici, un potentiel est créé là. Chaque chose que vous expérimentez aujourd’hui créera une nouvelle bulle de potentiel dans votre futur. Et c’est la manière dont cela doit être.

Les potentiels vous permettent une série de choix que vous pourriez faire, et puis vous traversez la vie en choisissant chaque potentiel. Et généralement vous choisirez celui qui a le plus fort effet énergétique sur vous – ce n’est pas nécessairement le meilleur choix pour vous, mais celui qui vous séduit le plus. Ce sont les potentiels les plus séduisants que vous allez choisir. Ils maquent souvent de logique. Ils travaillent souvent dans d’autres de vos royaumes. Ils sont très, très séduisants, et puis vous vous arrangez pour penser qu’ils sont un bon choix. C’est seulement de la séduction.

Ainsi vous ne choisissez pas toujours ce que vous voulez. Je sais que cela parait contradictoire, mais vous ne choisissez pas toujours ce que vous voulez, vous choisissez ce qui vous séduit. Et vous dites : « N’est ce pas ce que je veux ? » Bien, oui c’est ce que vous voulez d’une petite manière humaine pervertie et déformée. Mais nous sommes maintenant de grands anges. (Rires) Nous avons dépassé cela. (Linda fait une drôle de tête et Adamus s’adresse à elle en gloussant) Tu as aidé à créer ce contenu, ne me regarde pas comme ça. (Plus de rires) Nous y avons travaillé toute la semaine, alors…Je consulte toujours Cauldre et Linda avant, à ma manière propre, pour être sûr de ne pas les mener au-delà de leur zone de confort.

LINDA: A la limite.

ADAMUS: Je pousse jusqu’à la limite mais jamais au-delà. (Rires)

Ainsi, là dehors dans le futur, où nous allons aller dans un instant, nous allons rendre visite aux potentiels. Nous allons les ressentir. Nous n’allons pas y penser. Nous n’allons pas les mettre dans un tableur Excel, comme certains sont enclins à le faire. Nous allons ressentir leurs énergies.

Mais jusqu’à maintenant les potentiels que vous aviez ressentis, les potentiels, là dehors, dont vous étiez conscient, sont ceux qui ont étés créés par le passé, pour la plupart, ils ont été créés par l’expérience passée. Ces potentiels impliquent une large variété de choix. Dit autrement, vous n’êtes pas limité dans le choix de ces potentiels, mais ils ont une dynamique ancienne énergie et ils sont fondés sur le passé. Et par conséquent, parfois vous sentez que vous êtes bloqués. Vous sentez que vous êtes sous le sort du destin de quelqu’un d’autre, que ce soit le vôtre ou celui de votre âme ou celui de quelqu’un d’autre, et vous vous sentez frustré, car tout cela est fondé sur le passé.

Ainsi à cet instant nous pouvons regarder au-delà de ces potentiels, car il en existe d’autres ; vous ne les avez tout simplement pas vus. Le réseau de communication ne les a pas ramenés. Ce sont des potentiels qui se trouvent au-delà des effets du passé.

Prenez une profonde respiration et n’y pensez pas, mais réfléchissez y. ressentez les. Vos potentiels – ceux dont vous étiez conscient – ont été fondés sur votre passé ou le passé de vos aspects.

Ceux que nous allons ouvrir n’ont rien à voir avec votre passé, avec votre karma, n’ont rien avoir avec qui vous étiez il y a dix minutes. Ils sont neufs. Vous ne les ressentirez pas comme les vôtres tout d’abord car ils ne contiennent pas l’essence de votre humanité, de qui vous étiez, d’avec qui vous êtes identifié. Ils sont si nouveaux que vous pourriez ressentir que vous vous trompez. Vous dites : « Bien, que suis-je supposé ressentir ? » vous êtes habitué à ressentir la séduction. Vous êtes habitué à ressentir le pouvoir. Vous êtes habitué à ressentir des énergies qui s’opposent. Ces nouveaux potentiels ne contiennent rien de cela. Ils contiennent votre essence la plus profonde, non restreinte et non limitée, qui n’est pas fondée sur le passé.

Cher Shaumbra, c’est la Nouvelle Energie. Vous dites : « N’ont-ils pas toujours été là ? » Absolument. Ils étaient dans un état dormant. Ils dormaient. Même avant aujourd’hui, si vous étiez partis à leur recherche, vous ne les auriez jamais trouvés, car vous cherchiez quelque chose d’autre. Vous cherchiez quelque chose qui avait d’autres attributs, et vous étiez toujours maintenu éloigné par la séduction, votre propre séduction.

Rendre visite au futur

Ainsi aujourd’hui, que vous choisissiez de garder les yeux ouverts ou fermés, prenons une respiration profonde…

(Pause)

Voyageons ensemble dans le futur. Le futur n’a pas encore eu lieu. Ces potentiels sont là. Le futur n’a pas encore été écrit. C’est la raison pour laquelle les médiums, les voyants et les prophètes se trompent la plupart du temps. Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? Car ils sont séduits bien avant qu’ils n’arrivent à la vérité. Bien, la séduction est une forme de vérité, mais ils se fourvoient.

Ainsi allons y maintenant. Faisons ce voyage. Marchons le long d’un couloir comme nous l’avions fait lors de notre dernière réunion. Marchons le long de ce beau couloir vers le futur. Mais alors que nous marchons dans ce couloir, laissons se dissoudre le fait de ce couloir. Le sol se dissous, les murs se dissolvent, les portes se dissolvent.

Marchons le long de ce dernier, où nous ne marchons simplement pas dans la lumière, ni dans les ténèbres ; marchons dans nous même. Marchez dans vous. Marchons dans tous les potentiels qui ont été là – les potentiels créés par le passé. Ils sont encore là, marchons à travers ces derniers.

Nous marchons à travers un hologramme multidimensionnel. Il contient tout, il ne contient rien. Il contient tout ce qui peut être, aussi bien que le rien.

Marchez et maintenant libérez vous vous-même de la marche. Vous n’avez plus besoin de marcher. Le « Je Suis Ce Que Je Suis » est juste là.

(Pause)

Et allons au-delà des potentiels évidents qui ont étés créés par les évènements d’hier, et allons dans les potentiels qui représentent plus de votre moi total, plus de votre vrai moi, plus de votre moi divin…

Les potentiels qui, jusqu’à présent, n’étaient pas vus, ni connus, ni ressentis, mais qui sont ici…

Les potentiels du futur qui peuvent être nettement différents ou si simples…

Les potentiels qui dissolvent toutes les croyances, toute la logique, tous les faits…

Qui libèrent la structure de l’énergie en une énergie qui sert votre nouvelle conscience, peu importe ce qu’elle est, mais pas en une conscience fondée sur hier.

Alors que nous marchons dans ce potentiel – ces potentiels qui sont au-delà de l’ancienne grille et des anciens systèmes de croyance – il n’y a pas de séduction. Il n’y a pas d’assise pour la séduction dans les potentiels Nouvelle Energie.

La mort n’existe pas. Devoir vivre n’existe pas. C’est, simplement.

Ces potentiels n’ont besoin de ne résoudre aucuns problèmes, ni de ne régler aucuns problèmes ou de changer quelque chose, car ces nouveaux potentiels n’ont pas de déséquilibres. Ils sont tout neufs. Ils sont les nouveaux fruits de votre joie et de votre passion et ils sont ici.

Ce que nous faisons maintenant est de ne pas choisir, de ne pas essayer de le ramener. Nous établissons une connexion, une communication.

Nous expansons notre conscience maintenant. Ce n’est pas le moment d’avoir une activité mentale, ce n’est pas le moment de dire : « Voilà comment j’aimerais que ma vie soit structurée. » C’est le moment de ressentir en vous, de ressentir les potentiels purs illimités et sans équilibres – en d’autres mots, les potentiels qui n’ont jamais eu d’équilibre ou de forme, mais qui sont purs.

Et il n’y a rien d’autre que vous devez faire, autre que les ressentir.

Vous pouvez les ressentir à travers votre odorat. Vous pouvez les ressentir à travers vos sentiments, et même en les écoutant ou en les goûtant. Mais plus que tout autre chose, simplement être là, vous faisant confiance.

(Pause)

Nous travaillons parfois avec le Pakauwah, et d’autres fois nous travaillerons comme ça, nous irons dehors vers vos potentiels. Ce n’est pas la grille ou le champ de l’humanité ou toute la création, ce sont les vôtres. Vos potentiels. Ils sont là dehors.

Maintenant en élargissant votre conscience, nous débloquons, activons et ouvrons ces potentiels dans votre vie.

(Pause)

De la manière la plus belle et la plus fluide, ils commencent à revenir dans le présent, dans cette réalité, à votre Lieu de Présence, votre Lieu de Choix, votre Lieu d’Actualisation.

Prenez une respiration profonde. Sentez-vous dans la pièce.

A la fin de la discussion du jour je demanderai à Andrah de faire un peu plus de respiration et je demanderai un peu de musique rythmée pour vraiment vous ancrer de nouveau. Quand nous nous expansons comme ça, nous ouvrons des systèmes, des réseaux et des parties de vous-même qui en ont besoin.

Avant que je ne parte aujourd’hui, je vais vous demander de travailler avec votre Pakauwah. C’est la manière de comprendre comment gérer votre énergie. Souvenez-vous qu’il n’a pas besoin de se comporter en suivant des schémas comme votre mental le penserait. Il change, il se transforme, vous en avez un ressenti qui change. La manière dont vous avez ressenti votre Pakauwah hier pourrait ne pas être celle d’aujourd’hui. Il change.

Quand vous faites face au problème des faits, et que les faits semblent changer, c’est le moment de vous faire confiance. Une de vos parties – et de nombreuses autres personnes –essaieront de vous ramener à une structure ou à un schéma. Mais ce sera le moment de vous faire confiance, car les faits ne sont plus la seule réalité. Ils deviennent très multidimensionnels.

Ainsi ce sera très facile de vouloir retourner au confort du fait établi – de la vie définie. Mais faites-vous confiance. Faites-vous confiance pour vous aventurer dans ces nouveaux territoires. Nous sommes ici pour cela. C’est ce dont je suis très fier quand je parle à mes homologues et à mes associés dans les autres royaumes. Vous êtes un groupe qui veut bien faire un essai, qui veut bien aller dans de nouveaux territoires.

Une expérience de groupe.

Une autre chose avant que je ne parte. J’aimerais travailler avec vous tous. Nous avons travaillé dans nos rêves intensément dans des petits groupes, parfois des groupes plus grands. L’état onirique est un état réel. Vous avez expérimenté cela récemment, pour certains d’entre vous. Vous vous réveillez et constatez que le rêve a été plus réel que votre chambre. Le rêve était plus vivant que votre chambre. C’est un peu déprimant parfois, car vous dites : « J’aimerais retourner dans l’état de rêve. » Mais nous sommes en train de rassembler tout cela. (ndt : faire de l’état de rêve et l’état de veille une seule réalité)

Ainsi nous avons travaillé ensemble dans de petits groupes, des groupes de tailles moyennes, mais maintenant j’aimerais travailler avec tous les Shaumbra durant un événement unique, un événement onirique. Et je souhaiterais que ce soit le premier de très nombreux autres événements – de nombreux autres événements que vous pourriez organiser ou faire vous même.

La nuit du – et souvenez-vous que les faits ne sont plus des faits, mais vous pouvez toujours choisir d’en expérimenter une facette – la nuit du, disons, du 11 novembre, car vous pensez que c’est une grande date mystérieuse. 11-11…11-11-11. Il n’y a rien…il y a…oui il y a…Je dois m’arrêtez. Il y a des choses importantes et intéressantes à propos de cette date, à cause de l’alignement des nombres. La signification est que l’énergie circule à travers les nombres et les mathématiques d’une manière différente que si les nombres n’étaient pas alignés. Mais en fin de compte, les nombres ne sont plus un fait.

Savez-vous que pour chaque nombre il y a de nombreuses contreparties de ce même nombre ? Deux, n’est pas seulement deux. Le nombre deux a des dimensions au-delà et au dessous de lui même, et certains des mystiques et des anciens comprenaient cela et ils rient, jusqu’à ce jour, quand ils voient les humains définir deux comme deux. C’est une partie de deux, mais deux possède un deux négatif, un deux positif, un deux latéral, un deux infini, un deux limité et cela continue indéfiniment avec tous les potentiels. Vous voyez, rien n’est ce que vous pensez que c’est. C’est plus. C’est beaucoup plus.

Ainsi le 11 novembre (11-11), car cette date semble être significative pour tout le monde – tous vos amis métaphysiques disent : « Nous ferons une expérience le 11 novembre. » Whaou, Whaou... (L’audience répond avec des oh, des ah et des rires) Et puis vous écrirez un livre intitulé « L’expérience du 11-11. » Au fait il se vendra très, très bien !

Ainsi, voilà ce que nous allons faire, si vous voulez bien participer – et tout ce que vous avez à faire est un choix interne, nous l’entendrons. Nous nous rassemblerons cette nuit, peu importe votre fuseau horaire, peu importe l’heure qu’il est. Mais quand vous dormirez, nous réunirons un groupe pour rêver ensemble.

Je ne voudrais pas beaucoup en parler, mais nous nous réunirons tous ensemble. Nous aurons la même expérience et nous aurons de nombreuses expériences différentes. Il y aura un thème sous-jacent. Il y aura un début, un milieu et une fin. Notre rêve aura une histoire et des histoires dans l’histoire. Vous serez un participant et vous aurez votre propre expérience, mais néanmoins vous aurez aussi simultanément une expérience de groupe. Ainsi vous aurez deux rêves à l’intérieur de ce qui semble n’être qu’un rêve et en fait ce sera beaucoup plus que deux, mais ne parlons pas de ça pour l’instant. Vous aurez votre partie de ce rêve de groupe et votre partie personnelle.

S’il vous plait, mettez un feuille de papier, un crayon ou un stylo, ou un appareil électronique ou peu importe quoi – votre petit truc avec un clavier – près de votre lit. Et faites-le cette nuit ou la nuit prochaine. N’attendez pas la dernière minute, car vous allez vous endormir et vous allez oublier de le faire. Mettez-le proche de votre lit, et quand vous vous réveillerez au milieu de la nuit ou la première chose le matin, arrêtez-vous, prenez une respiration profonde ; avant de faire quelque chose d’autre, commencez à écrire. Même si vous devez vraiment aller aux toilettes, résistez à cette envie. (Rires) Résistez ou faites ce que vous devez faire pour improviser, mais écrivez. Ecrivez, écrivez votre rêve.

Bon, nous ne voulons pas que vous écriviez des centaines de pages. Ecrivez les ressentis importants, les images importantes, et plus que tout autre chose, la – je dirais – la réponse que vous donnez à la question qui sera posée.

LINDA: hum, il y aura une question.

ADAMUS: Je n’ai pas dit qu’il aura une question qui sera posée. (Rires) J’ai dit écrivez la réponse à la question. Elle sera ou ne sera pas posée, mais vous aurez une réponse. Rien n’est plus ce que c’était.

Puis, nous allons demander à l’équipe brillante, aimante et qui travaille dure, du Cercle Cramoisi de créer un lieu commun où vous pourriez mettre vos écrits. Cela n’a pas besoin d’être compliqué. Ce n’est pas un concours d’écrivain. Nous montrerons des choses spéciales dans cet événement. Contribuez. Ce pourrait être un forum qui serait mis en place spécialement pour cet événement. Ce pourrait être fait par d’autres moyens, mais ce serait une manière de rassembler ces informations.

Et puis nous en parlerons de temps en temps. Sans aucun doute lors de notre prochaine réunion, nous allons vous donner des aperçus et des informations. Cela vous aidera à comprendre ce qui se passe. Cela vous aidera à comprendre un peu plus les rêves dans la Nouvelle Energie. Je ne parle pas du symbolisme des rêves, car cela est parti, au fait. Pour vous les rêves sont tellement différents, maintenant.

Ainsi vous allez remarquer des choses courantes et des choses peu courantes. Il y aura la compréhension de la partie du rêve de groupe et la partie individuelle. Le 11-11. La grande expérience du Rêve Shaumbra du 11-11 est en cours. Ainsi s’il vous plait participez. Cela nous aidera tous à vraiment comprendre ce qui se passe ici et maintenant.

Prenons une respiration profonde. Ce fut un honneur et une grande joie d’être ici avec vous. Nous allons faire un peu de respiration dans un instant. J’apprécie votre énergie, votre indulgence, votre participation à cette expérience phénoménale alors que nous nous aventurons dans le Nouvelle Energie.

Soyez prudent, en fait, en disant : « Oh cher Adamus », ou pas si cher Adamus. Soyez prudent en disant : « Allons vraiment, vraiment, vraiment, vraiment vite. » (Rires) Car vous devez comprendre, que vous allez vraiment, vraiment, vraiment, vraiment vite. Mais nous n’avons pas besoin de collisions. Nous n’avons pas besoin que les choses tombent en pièces. Nous allons vraiment vite.

Je sais que parfois certains d’entre vous veulent aller très rapidement, de manière dure et explosive. Vous n’avez plus besoin de ça.

Avec cela très chers, un rappel - un rappel à tous

Tout va bien dans tout votre univers, et par conséquent, je peux être Adamus.

Prenez plaisir.

http://www.cerclecramoisi.com/adamus1/lecon_3.html

Trouver tous les channelings de Adamus ici :
http://www.cerclecramoisi.com/
avatar
GABRIELAH

Nombre de messages : 440
Localisation : SEINE ET MARNE..92
Date d'inscription : 12/03/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les potentiels du futur » par Adamus

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum