Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Mémoires dans le temps
Mar 18 Nov - 0:25 par AvAnarah Israel

» Homage au Couple Divin Parèdre
Mar 18 Nov - 0:09 par AvAnarah Israel

» Moment d’éternité est le temps
Mar 18 Nov - 0:03 par AvAnarah Israel

» Prince et Roi des étoiles et de mon cœur.
Lun 17 Nov - 23:51 par AvAnarah Israel

» Joshua en vous cœurs "Je Suis".
Lun 17 Nov - 23:42 par AvAnarah Israel

» L'ENVOL de l'AME
Lun 17 Nov - 23:18 par AvAnarah Israel

» L'Oeil de Dieu
Ven 17 Oct - 12:05 par Delphine

» Poème : "Angélique"
Ven 17 Oct - 12:00 par Delphine

» Poème : Rêves Merveilleux
Ven 10 Oct - 18:50 par Delphine

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher

La Mission de la Race Bleue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Mission de la Race Bleue

Message par AvAnarah Israel le Mar 13 Déc - 22:48



Les Peuples du Centre de la Terre : la Mission de la Race Bleue.

Avec ses deux principales entrées situées, l’une au Pôle Nord et l’autre au Pôle Sud, la Terre Creuse n’est pas à proprement parler un « continent » au sens où l’on entend ce mot lorsque l’on parle de l’Afrique ou de l’Asie par exemple, mais un ensemble de vastes cavités, dont certaines dépassent la superficie de pays comme la France ou l’Allemagne. Elles sont reliées entre elles ainsi qu’à un océan central par de gigantesques tunnels qui, contrairement à ceux que nous avons creusés en surface, sont merveilleusement éclairés et fort agréables à traverser ! (Cf. notre page : Les eaux vives de la Terre Creuse).

Ce « continent », que certains ont baptisé El Dorado, d’autres Thulé, d’autres Shangri La, d’autres encore Agartha, englobe des régions situées sous l’ancienne Lémurie, sous les Amériques, sous le centre de l’Océan Atlantique, sous le sud de l’Italie et la Mer Égée, sous l’Afrique nord-occidentale, sous l’Australie, sous l’Inde et les Himalayas, sous les pôles Nord et Sud. Un grand nombre d’entrées secondaires permettent d’y accéder par un système de galeries adjacentes aux tunnels du réseau principal. Parmi ces multiples entrées, figurent celle des Pyrénées qui se trouve sous le Pic de Bugarach, à une quinzaine de kilomètres au sud-est de Rennes-le-Château, celle de Lhassa au Tibet vers laquelle il existe un moyen d’accéder secrètement depuis le Palais du Potala, et celle du Pérou, qui est située sous le lac Titicaca, et où se trouve un sas par lequel transitent les traceurs magnétiques en provenance de différentes planètes de notre galaxie.

La Terre Creuse fut colonisée par plusieurs races bien avant que notre ancêtre, « l’homo erectus » n’apparaisse en surface à la suite de « clonages croisés » qui impliquèrent de nombreuses civilisations d’outre-espace. (Cf. notre page : Origines génétiques extraterrestres de l’homme).

La « surface interne » de notre planète abrite différents peuples, parmi lesquels figurent notamment :

- un groupe de Colons intragalactiques. Ils viennent des Pléiades, du Centaure et de la Lyre, mais aussi du Bouvier, du Cygne, d’Orion, de la Licorne, de Cassiopée, et d’autres systèmes habités de notre galaxie.

- plusieurs groupes de Terriens membres de civilisations disparues, ou invités à rejoindre la Terre Creuse en raison de leur avance sur le niveau global d’évolution spirituelle des populations installées en surface. Parmi ces groupes figurent les Lémuriens de Telos, qui vivent à environ 1 kilomètre sous le Mont Shasta en Californie et les « Cathariens » de Porthologos (à ne pas confondre avec les Cathares de Montségur, bien qu’ils aient eu une influence sur les mouvements cathare et albigeois), qui se situent beaucoup plus en profondeur sous la Mer Égée. Ils forment deux collectivités de chacune plusieurs millions d'âmes. Selon différentes traditions, ils ont déjà accueilli au sein de leurs cités resplendissantes de très célèbres visiteurs, parmi lesquels on compterait Saint-Jean, l'alchimiste Nicolas Flamel, et même le plus grand des Maîtres esséniens, Jésus lui-même : certains y auraient séjourné durant plusieurs siècles, dans une dimension très proche du plan physique, mais d'une densité cependant moindre.

- des représentants de races dites « négatives » ou dominatrices, comme les Draconiens ou les Zétas réticulaires parfois appelés « Petits Gris » (bien que l’apport de ces derniers à l’humanité comporte de nombreux aspects bénéfiques pour notre évolution).

- enfin, une race de « Gris Positifs » originaires de l’ancien Soleil Central de notre galaxie. Ils vivent dans la cinquième dimension, mais maîtrisent parfaitement les techniques de matérialisation/dématérialisation. La silice constitue leur base biochimique, au contraire des êtres de la surface terrestre dont la base est le carbone. En raison de ce particularisme, ils sont génétiquement cousins des Zétas de Reticulum, bien qu’ils aient une taille beaucoup plus grande et la peau de couleur beue-verte.

Le Peuple intraterrestre des « Grands Gris » (qui est donc en réalité composé de très beaux êtres à la peau bleue) représente les Exécuteurs directs de la Volonté du Père au sein de notre Univers.


Le salut fraternel de la Race bleue à l’humanité, selon Sergio Macedo



Ce n’est pas par hasard que celui que les théosophes présentent comme « le Roi du monde » et qu’ils identifient à l’Être de la Terre, est perçu par les plus grands télépathes du monde entier comme « l’Homme Bleu » ou « l’Homme en bleu » (Cf. notre page : L’Humanité unie dans la Lumière).

Dès 1964, dans son livre intitulé « Les Vaisseaux Cosmiques », le clairvoyant colombien
Samaël Aun Weoravait déjà apporté sur cette civilisation les précisions suivantes :

« Des êtres avec une peau d’une belle couleur bleue, possédant une très haute spiritualité et une grande science, accompliront, dans le futur, une mission transcendantale.

Il y a, au pôle Sud, une ville qui se trouve sous Terre. Là vit une race bleue, venue de la Galaxie Bleue. Les êtres de cette race ont conservé leurs navires cosmiques. Ils se nourrissent d’algues et de végétaux marins.

Mais comprenez-moi, les hommes provenant de la Galaxie Bleue n’ont pas de maisons de glace, comme les esquimaux, ni rien de ce genre ; il serait absurde de penser que ces créatures vivent entre des blocs de glace. Il faut vous faire à l’idée qu’ils ont une cité souterraine, construite dans les entrailles même de la Terre. S’il y a des glaces au-dessus des pôles terrestres, cela n’affecte nullement la cité submergée. Il n’existe pas de problème de climat pour les hommes bleus. Il est évident que, s’ils ont pu conquérir l’espace infini, ils disposent d’une technique avancée, réellement supérieure à la nôtre. Dès lors, il n’est pas difficile de comprendre qu’ils ont pu créer leur propre milieu climatique dans leur mystérieuse cité.

Je suis en mesure de certifier que c’est une ville assez grande, très semblable, pour ce qui est des dimensions, à la ville de Mexico. Elle compte plusieurs millions d’habitants et un grand nombre de maisons, rues et avenues ; on y voit aussi un vaste terrain où se trouvent leurs vaisseaux cosmiques.


Naturellement, leurs études sont d’un type avancé ; il s’agit de sciences cosmiques, de sujets spirituels élevés, d’études de la nature, etc. Il n’est pas superflu de vous dire que dans cette grande agglomération mystique et ineffable resplendit le Sphinx, symbole de la Sagesse initiatique.

Les hommes authentiques, les hommes cosmiques, n’ont pas besoin d’argent pour vivre, ils ont un système économique immensément supérieur à ceux que nous avons, nous, les pauvres « animaux intellectuels » de la Terre.

En leur temps et à leur heure, ces êtres entreront en action pour aider l’humanité de façon concrète. On nous a dit qu’ils s’en iront dans les rues, publiquement, partout, pour appeler les gens au repentir. Ils sont extraordinairement spirituels. Les Maîtres de cette Galaxie, portés par l’Amour Universel, se sont beaucoup préoccupés de notre humanité terricole, en nous prodiguant sans cesse leur aide depuis la nuit profonde des siècles. Ils furent en réalité ceux qui instruisirent les architectes des pyramides, ceux qui enseignèrent la Doctrine Secrète aux Atlantes et aux Égyptiens, ceux qui établirent les Mystères glorieux des puissantes civilisations de Chaldée et d’Assyrie. »


Extrait de « Les Vaisseaux Cosmiques » - 1964
de Samaël Aun Weor



Selon l’astrophysicien Tom Gold (professeur d’astronomie à l’Université de Cambridge et auteur de « The deep hot Biosphere ») et le biologiste Steve Jones (professeur de génétique à l’Université de Londres et auteur de « The Language of Genes »), il existe, dans les profondeurs de notre planète, un vaste écosystème biochimique à base de silice que notre intelligence ne parvient pas encore à identifier, seulement à deviner. À plus de 10 kilomètres de profondeur, un univers étrange et mystérieux, peuplé de créatures apparentées à une forme de vie liée à la silice, pourrait bientôt être découvert.



Selon Drunvalo Mechizédek, les représentants de la Race Bleue appartiennent à « une race de Seigneurs. » Ils se sont installés dans la Terre Creuse avec pour principales tâches de coordonner les fonctions organiques de notre planète, y compris celles de l’humanité qui vit en surface, d’éveiller chez l’être humain la conscience de sa Divinité, de commander les bases spatiales qui contrôlent la Terre et de faire progresser de la génétique X à la génétique Y ceux qui participeront à l’avènement de l’Ère Nouvelle et à la reconstruction de la Nouvelle Terre.

« Ce sont ces Seigneurs qui gardent le Paradis caché, car en réalité le Paradis ne fut jamais « perdu ». Ils peuvent, d'un moment à l'autre, prendre la décision de « la Rénovation » et ramener à la surface ce Paradis caché, avec tout ce qu'il contient, ou bien conduire l’humanité de l’extérieur jusqu’à l’intérieur.

La génétique de la Race Bleue est une génétique de type « enzymatique », qui correspond à celle de notre Être Cosmique.

Leur société n'est fondée ni sur l'argent ni sur la propriété privée mais sur l'Amour altruiste.

Ce sont eux ont construit le Sphinx et les Pyramides, et pas seulement sur la planète Terre !

La partie de la Terre Creuse qu’ils occupent a pour nom El Dorado, et est accessible par l’ouverture du Pôle Sud de notre planète, par opposition à l’Agartha qui, elle, est accessible à partir du Pôle Nord.

Dans un milieu extraordinairement varié, les paysages de l’El Dorado se succèdent et vont de hautes chaînes aux sommets enneigés à de larges vallées à la végétation luxuriante. Elles sont parcourues par des ruisseaux aux eaux limpides, mais aussi de grands fleuves qui débouchent dans des mers intérieures aux rivages d’une beauté paradisiaque. Souvent, dans les lieux habités, la forme des maisons évoque les temples grecs ; elles sont faites de « diamantite » et d'or scintillant. »

Note : On appelle « diamantite » la matière première que les Confédérés de l’Espace utilisent pour la construction de leurs habitations et moyens de locomotion. L'utilisation de ce matériau apporte des avantages exceptionnels en matière de cosmo-dynamisme, en raison de sa haute résistivité. Les îlots spatiaux sont, en grande partie, construits à partir de ce verre qui offre un pouvoir de cohésion modifiable et des dynamismes d'une puissance extraordinaire. Le procédé de production de ce matériau prodigieux n'est guère différent de celui qui conduit, naturellement, à la formation du diamant. La différence réside principalement dans le fait que la diamantite possède ces dynamismes particuliers, propres à répondre à des exigences spatiales et dimensionnelles spécifiques.

Selon les témoignages des médiums ayant accédé à ce plan de conscience, la partie de la Terre Creuse où vivent ces Êtres ressemble à un havre de paix, une oasis de non-dualité, mais ils restent cependant influencés par les ondes de troisième dimension, par nos présences au-dessus de leur tête, et ils sont constamment obligés de faire un travail de réajustement, pour maintenir leur fréquence sur un niveau plus élevé que celui de l'humanité de surface, car nos pensées et nos vibrations se propagent bien au-delà de nous ; elles traversent de nombreuses régions et sont même capables de franchir la croûte terrestre et de perturber les êtres les plus évolués de notre planète.

Malgré tout, la maladie et le vieillissement ne semblent pas avoir plus de prise sur eux qu’elles n’en ont sur les humains de Telos et de Porthologos. Ils cherchent avant tout à aider l'humanité du dessus à évoluer, à ne pas s'autodétruire et à ne pas détériorer irrémédiablement son environnement. Ils sont d'abord les gardiens de la Terre. Et ils se préoccupent autant de son sort que du nôtre : non seulement ils la comprennent, mais ils la sentent vivre et il savent que son destin est lié au nôtre, car ce sont avant tout nos Frères.

Et le temps paraît proche désormais où ils se manifesteront enfin au grand jour !


Olivier de Rouvroy

Source: erenouvelle.com

_________________
"Ceux Que Dieu à Uni Par Le Feu Sacré De Son Amour Ne Seront Plus Jamais Séparés"
***
" Dans chaque enfant de Dieu réside Sa bénédiction, et dans ta bénédiction des enfants de Dieu est Sa bénédiction pour toi."

AvAnarah Israel
Admin

Nombre de messages : 2229
Localisation : Paris
Date d'inscription : 15/11/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum